Aller au contenu
Home » Essais de traduction.

Essais de traduction.

À:

Matière: systèmes d’essai.

Chers Madames/ Messieurs.

En 2007, j’ai rejoint la lutte des handicapés en Israël. Le 10 juillet 2018, j’ai rejoint le mouvement “Nitgaber” – personnes handicapées transparentes. Dans le mouvement, nous essayons de promouvoir les droits des handicapés transparents, c’est-à-dire des personnes comme moi qui souffrent de problèmes de santé graves qui ne sont pas visibles de l’extérieur. Ce manque de visibilité externe entraîne une discrimination très sévère à notre encontre – et même par rapport aux autres personnes handicapées.

Notre mouvement a un site Web sur Internet, construit pour nous en hébreu. La référence à notre site Web en hébreu: Mouvement que nous surmonterons

J’ai utilisé des services de traduction automatique pour traduire le site Web dans 66 langues différentes – et ci-dessous se trouvent les liens pour traduire le site Web dans les différentes langues :

1) Référence à la traduction en ouzbek :nitgaber harakat

2) Référence à la traduction ukrainienne :чухий рух

3) Référence à la traduction en ourdou :mouvement nitgaber

4) Référence à la traduction azérie :nitgaber herakatı

5) Référence à la traduction italienne :mouvement nitgaber

6) Référence à la traduction indonésienne :négro du mouvement

7) Référence à la traduction en islandais :mouvement nitgaber

8) Référence à la traduction en albanais :déménagement

9) Référence à la traduction amharique :mouvement nitgaber

10) Référence à la traduction anglaise :mouvement nitgaber

11) Référence à la traduction estonienne :mouvement nitgaberi

12) Référence à la traduction arménienne :mouvement nitgaber

13) Référence à la traduction en bulgare :Mouvement Nitgabarsko

14) Référence à la traduction bosniaque :nitgaber pokret

15) Référence à la traduction en birman :mouvement nitgaber

16) Référence à la traduction biélorusse :нитгаберски рух

17) Référence à la traduction en bengali.mouvement nitgaber

18) Référence à la traduction basque :déménagement

19) Référence à la traduction en géorgien :mouvement nitgaber

20) Référence à la traduction allemande :Nitgaber-Bewegung

21) Référence à la traduction danoise :mouvement nitgaber

22) Référence à la traduction en néerlandais :mouvement nitgaber

23) Référence à la traduction hongroise :nitgaber mozgalom

24) Référence de traduction en hindi :Mouvement Nightgabber

25) Référence à la traduction vietnamienne :phong nitgaber nitgaber

26) Référence à la traduction en tadjik :mouvement нитгаберхо

27) Référence à la traduction turque :Nigaber Gekiti

28) Référence à la traduction en turkmène :nitgaber kihihi

29) Référence à la traduction en télougou :mouvement nitgaber

30) Référence à la traduction tamoule :Mouvement de nuit

31) Référence à la traduction grecque :κίνημα nitgaber

32) Référence à la traduction en yiddish :Nitgaaburned Comeaand Gong

33) Référence à la traduction japonaise :ニ ト ゲ ー バ ー の mouvement

34) Référence à la traduction lettone :mouvement nitgabera

35) Référence à la traduction lituanienne :judumas nitgabero

36) Référence à la traduction mongole :нитгаберийн хороший

37) Référence à la traduction malaise :Mouvement Nitgaber

38) Référence à la traduction en maltais :niggaber du mouvement

39) Référence à la traduction macédonienne :mouvement nitgaber

40) Référence à la traduction norvégienne :mouvement nitgaber

41) Référence à la traduction népalaise :mouvement nitgaber

42) Référence à la traduction swahili :ya nitgaber mouvement

43) Référence à la traduction cinghalaise :affaires de nitgaber

44) Référence à la traduction chinoise :黑人運動

45) Référence à la traduction en slovène :mouvement de nitgaber

46) Référence à la traduction slovaque :nitgaberské hnutie

47) Référence à la traduction espagnole :niggaber movimiento

48) Référence à la traduction serbe :нитгабер покрет

49) Référence à la traduction arabe :mouvement nitgaber

50) Référence à la traduction en pashto :nitgaber un mouvement

51) Référence à la traduction en polonais :Ruch Nitgaber

52) Référence à la traduction portugaise :mouvement nitgaber

53) Référence à la traduction en philippin :mouvement de nitgabe

54) Référence à la traduction finnoise :nitgaberin comme

55) Référence à la traduction persane :un mouvement nitgaber

56) Référence à la traduction tchèque :nitgaberské hnutí

57) Référence de la traduction française :mouvement nitgaber

58) Référence à la traduction coréenne :Mouvement Nitgaber

59) Référence à la traduction kazakh :mouvement нитгабер

60) Référence à la traduction en catalan :niggaber du mouvement

61) Référence à la traduction kirghize :mouvements de nitgaber

62) Référence à la traduction croate :nitgaber pokret

63) Référence à la traduction en roumain :mésaventure nitgaber

64) Référence à la traduction russe :движение нитгаберов

65) Référence à la traduction suédoise :mouvement nitgaber

66) Référence à la traduction en thaï :mouvement de nitgaber

 

J’aimerais savoir s’il existe un service dans lequel vous pouvez vérifier le niveau d’exactitude des traductions – comme vous le savez, les systèmes de traduction automatique font parfois des erreurs très importantes.

Salutations,

assaf benyamini.

 

A.  Voici ma correspondance avec un médecin de l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem :

 

Bien. Pas besoin – je ne viendrai pas et c’est tout.

 

Le vendredi 23 septembre 2022 à 08:57:20GMT +3, Altergot, Abraham < altergot@szmc.org.il > a écrit :

Masquer le message d’origine

Je m’appelle Dr Altergut. Je suis orthopédiste à Shaare Zedek et je ne suis pas lié aux rendez-vous à la clinique. Appel pour rendez-vous

envoyé depuis le smartphoneMon Samsung Galaxy.

——– Message d’origine ——–

Par : Assaf Binyamini < assaf197254@yahoo.co.il >

Date : 22.9.2022 20:42 (GMT+02:00)

à : “Altergot, Abraham” < altergot@szmc.org.il >

Sujet : Re : Mes lettres au service d’orthopédie de l’hôpital Shaare Zedek.

 

Je dois être tombé au bon endroit. Le rendez-vous était avec vous – l’unité orthopédique de l’hôpital Shaare Zedek – l’endroit le plus correct qui puisse être dans ce cas.

Cependant, en raison de complications bureaucratiques et d’insupportables maladresses, j’ai fini par devoir annuler le rendez-vous et le traitement médical dont j’avais besoin.

Le simple fait de traiter avec la bureaucratie médicale cause déjà beaucoup plus de dégâts que ce que le traitement pourrait aider ici – voire pas du tout.

Et – ne m’écrivez pas ici “nous sommes désolés que vous ressentiez cela” – personne n’est désolé pour quoi que ce soit. Tu l’as fait exprès!!!

Il n’y a donc pas besoin – je ne viendrai pas – ni d’examen ni de traitement.

Salutations,

assaf benyamini.

Le jeudi 22 septembre 2022 à 18:07:46GMT+3, Altergot, Abraham < altergot@szmc.org.il > a écrit :

Je ne suis pas sûr que vous soyez au bon endroit.

envoyé depuis le smartphoneMon Samsung Galaxy.

 

——– Message d’origine ——–

Par : Assaf Binyamini < assaf197254@yahoo.co.il >

Date : 22.9.2022 16:34 (GMT+02:00)

à : “Altergot, Abraham” < altergot@szmc.org.il >

Objet : Lettres au service d’orthopédie de l’hôpital Shaare Zedek.

 

B. Vous trouverez ci-dessous une lettre que j’ai envoyée à divers endroits :

À:

Dans la question: services spéciaux.

Chers Madames/ Messieurs.

J’ai adressé à l’Institut national d’assurance une demande de prestations particulières que je joins ici.

J’ai appris de l’expérience passée que ceux-ci rejetteront automatiquement la réclamation – et cela malgré le besoin urgent de ce service pour :

1) Réglementer le statut et les droits à pension de la femme de ménage qui travaille pour moi depuis 2002. Je précise qu’en raison de mon handicap physique, je ne peux pas nettoyer mon appartement moi-même.

2) En raison de mon handicap physique, il y a parfois diverses activités à l’intérieur de la maison que je ne peux plus faire moi-même en raison de la détérioration de ma santé – et dans certains cas, l’admissibilité à des services spéciaux peut certainement aider.

Je recherche des parties avec qui je peux consulter pour traiter avec l’assurance nationale dans cette affaire.

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

Mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) La recommandation a été envoyée par moi à l’adresse :

L’Institut national d’assurance-district de Jérusalem,

4 rue Shimon Ben Shetach,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9414704.

3) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il ou : asb783a@gmail.com ou : assaf197254@yahoo.co.il ou : assaf002@mail2world.com ou : assafbenyamini@hotmail.com ou : ass.benyamini @yandex.com ou : assaffff@protonmail. com ou : benyamini@vk.com ou : assafbenyamini@163.com

4) Le cadre thérapeutique dans lequel je me trouve :

Association “Reut”-Auberge “Avivit”,

Ha Avivit St. 6,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAËL, code postal : 9650816.

Les numéros de téléphone dans les bureaux de l’auberge : 972-2-6432551. Ou : 972-2-6428351.

L’adresse e-mail de l’auberge : avivit6@barak.net.il

L’assistante sociale de l’équipe de l’auberge, qui travaille dans mon appartement : Mme Sara

Stora-972-55-6693370.

5) Vous trouverez ci-dessous 3 exemples de domaines dans lesquels j’ai besoin d’une assistance urgente et j’espère que l’autorisation de recevoir des services spéciaux de l’Institut national d’assurance pourra m’aider d’une manière ou

d’une autre :

I. Vers le début du mois de décembre 2018, j’ai entendu dans les médias qu’une nouvelle loi avait été adoptée à l’époque, qui oblige toute personne qui emploie un travailleur à domicile qui aide au nettoyage ou à d’autres tâches ménagères à signer un contrat de travail ordonné avec le travailleur et le signaler aux autorités. Je tiens à souligner qu’en raison de mon handicap physique depuis 2002 environ, j’ai fait venir une femme de ménage qui effectue des travaux de nettoyage moyennant des frais – mais pendant cette période, j’ai déménagé entre plusieurs appartements résidentiels (et la question se pose de savoir si c’est pertinent pour l’affaire?) – et j’ai invité la femme de chambre de temps en temps selon les besoins – non Elle avait des heures ou des jours de travail fixes, et la fréquence de ses arrivées changeait également de temps en temps. Au cours de la dernière année (j’écris ceci le 1er octobre 2022), cela vient généralement environ une fois par mois.

Après de nombreuses enquêtes que j’ai faites à ce sujet, il m’est apparu clairement que tant que je n’aurai pas droit à des services spéciaux, je ne pourrai pas réglementer son statut social et ses droits – et cela est contraire aux fausses déclarations de la part de la Institut national d’assurance qui prétend qu’il existe, pour ainsi dire, une possibilité de réglementer la question de l’emploi de la bonne même maintenant même sans droit à des services spéciaux

Je tiens à souligner que d’après ma connaissance avec elle, je sais que c’est une femme du jour – et c’est aussi quelque chose qui doit être pris en compte.

La femme de ménage en question : Mme Yehudit Kohel-972-50-2169965.

II. Je suis un assuré des services de santé Clalit de la région de Jérusalem âgé de 50 ans et, en raison de mon handicap physique, il m’est de plus en plus difficile de me rendre dans les cliniques pour des examens médicaux – si et quand cela est nécessaire.

J’essaie toujours de savoir si la caisse d’assurance maladie dont je suis membre peut effectivement approuver une telle chose, et si un tel droit social existe. A ce stade, je ne sais pas si l’allocation de services spéciaux de l’Institut national d’assurance a ou n’a rien à voir avec cela.

Je noterai que dans mon cas il y a 2 difficultés supplémentaires :

La première difficulté – je vis avec un revenu très faible – une allocation d’invalidité de l’Institut national d’assurance. Par conséquent, un paiement élevé pour de tels tests ou traitements médicaux en privé serait très problématique pour moi dans tous les cas.

La deuxième difficulté – je n’ai pas de voiture ni de permis de conduire – et en raison de mon état de santé et des médicaments que je prends, je ne pourrai jamais obtenir de permis non plus – et donc se rendre à différents endroits n’est possible qu’en utilisant le public transport – quelque chose avec lequel, comme je l’ai dit, j’ai de plus en plus de mal.

Bien sûr, ces deux difficultés doivent également être prises en compte.

III. Je prends des médicaments psychiatriques depuis de nombreuses années – et ces dernières années, une réalité insupportable est apparue dans laquelle les psychiatres des centres de santé mentale ont cessé de surveiller les médicaments psychiatriques (je sais que cela semblera un peu absurde – mais malheureusement c’est la réalité que je rencontre maintes et maintes fois). Mais comme je vis avec un revenu très faible – une allocation d’invalidité de l’Institut national d’assurance -, il m’est impossible d’aller chez le médecin en privé.

Mais aujourd’hui il n’y a pas d’autre alternative, puisque même les psychiatres des postes de santé mentale ne sont plus une adresse pour moi, pour deux raisons :

Première raison : une prise en charge problématique – dès leur arrivée en gare, les malades mentaux sont automatiquement traités comme des personnes également déficientes mentales – ce qui entraîne une absence totale d’écoute de la part des médecins. À partir du moment où j’arrivais à la station, les médecins partaient du principe qu’ils sauraient exactement de quels problèmes je souffrais sans avoir à me connaître même une connaissance superficielle ou minimale. Cela s’est traduit à maintes reprises par de mauvaises pratiques de traitement qui m’ont été appliquées et aussi par mon incapacité à coopérer avec l’attitude désobligeante qui l’accompagnait. Et en plus : même dans les cas où le personnel de la clinique ou les médecins me connaissaient, le traitement n’a toujours pas changé – ce qui a empêché toute possibilité de soigner ou d’aider, et a également provoqué des affrontements constants avec le personnel qui soi-disant “soignait” ou essayait, soi-disant, “d’aider”. Bien sûr, ce qui s’est passé dans ces cas n’était pas du tout une aide mais une oppression continue avec laquelle je n’étais pas d’accord, et même aujourd’hui je n’accepte pas de coopérer. Chaque fois que j’en étais témoin, je laissais le même « suivi » prétendument afin d’éviter d’autres dommages et une angoisse mentale inutile sous le couvert d’une « aide » ou d’un « traitement » pour ainsi dire. Je sais qu’il s’agit d’une généralisation, mais à la lumière de nombreuses années d’expérience et d’un examen très approfondi et complet de la question, il n’a pas été possible d’arriver à une autre conclusion ou idée. ce qui s’est passé dans ces cas n’était pas du tout une aide mais une oppression continue avec laquelle je n’étais pas d’accord, et même aujourd’hui je n’accepte pas de coopérer. Chaque fois que j’en étais témoin, je laissais le même « suivi » prétendument afin d’éviter d’autres dommages et une angoisse mentale inutile sous le couvert d’une « aide » ou d’un « traitement » pour ainsi dire. Je sais qu’il s’agit d’une généralisation, mais à la lumière de nombreuses années d’expérience et d’un examen très approfondi et complet de la question, il n’a pas été possible d’arriver à une autre conclusion ou idée. ce qui s’est passé dans ces cas n’était pas du tout une aide mais une oppression continue avec laquelle je n’étais pas d’accord, et même aujourd’hui je n’accepte pas de coopérer. Chaque fois que j’en étais témoin, je laissais le même « suivi » prétendument afin d’éviter d’autres dommages et une angoisse mentale inutile sous le couvert d’une « aide » ou d’un « traitement » pour ainsi dire. Je sais qu’il s’agit d’une généralisation, mais à la lumière de nombreuses années d’expérience et d’un examen très approfondi et complet de la question, il n’a pas été possible d’arriver à une autre conclusion ou idée.

La deuxième raison : l’état de santé physique – début 1998 j’ai eu un accident de travail à l’hôtel “Larom” à Jérusalem (le nom de l’hôtel a changé au fil des ans – et aujourd’hui il s’appelle l’hôtel “Inbal”) où J’ai travaillé à l’époque pendant environ trois mois dans le cadre d’un projet de l’organisation “Elwyn Israel” – et depuis lors, j’ai développé une série de problèmes physiques, dont aucun n’est reconnu par l’Institut national d’assurance. De plus, il n’y a actuellement aucune autre entité ou bureau gouvernemental qui reconnaît ce préjudice.

Depuis cet accident, mon état s’est lentement mais continuellement et constamment aggravé – et aujourd’hui j’en suis arrivé à une situation où même l’arrivée physique aux postes de santé mentale est une chose difficile et de plus en plus problématique pour moi.

Une caisse générale d’assurance maladie dont je suis membre, ainsi que le ministère de la Santé ont affirmé qu’ils n’avaient pas de solution à cette situation et qu’ils n’avaient pas de service de psychiatre travaillant à domicile.

Dans les mois de fin 2021 et début 2022, j’ai essayé de trouver une solution d’une manière un peu différente : dans le froid chez un pharmacologue. Mais il s’est avéré que le pharmacologue que j’ai consulté ne pouvait que partiellement m’aider et que, n’étant pas psychiatre, il n’avait aucune capacité à m’aider à trier les médicaments psychiatriques que je prenais.

De plus: il m’est apparu clairement qu’en raison du petit nombre de médecins travaillant sur le terrain. Pour illustrer: dans toute la métropole de Jérusalem et ses environs, il n’y a que 2 médecins dans ce domaine – le médecin de sa clinique que j’ai visité en médecine publique et un autre médecin joignable en privé, alors que chaque visite dans sa clinique coûte plusieurs centaines de shekels que je n’ai pas la capacité de payer, je ne sais pas si elle fait aussi des soins à domicile. Pour des raisons évidentes, je n’écris pas ici les noms de ces médecins ou les noms des institutions médicales où ils travaillent. Comme vous le savez, il existe également un sous-domaine de la pharmacologie appelé pharmacologie psychiatrique, et après un examen que j’ai fait, il est devenu clair que la situation dans ce sous-domaine est encore bien pire,

Et pour résumer : ces circonstances conduisent une personne dans ma situation, qui a besoin des services d’un psychiatre qui travaille à domicile, dans une impasse complète – et malgré l’urgence de surveiller les médicaments que je prends, on ne me propose actuellement aucun solution raisonnable.

Je tiens à souligner qu’il y a bien une psychiatre dans le milieu thérapeutique pour blessés mentaux dans la communauté où je me trouve – cependant, les employés et la direction de ce milieu refusent obstinément qu’elle reste à la maison avec moi – ce qui aurait pu résoudre le problème au moins temporairement. Ce refus m’a été donné comme ça et sans aucune raison – et dans une indifférence totale à mon état et au fait que le manque de suivi de la médication peut même mettre ma vie en danger.

Quoi qu’il en soit, je suis toujours à la recherche d’une solution. Dans ce cas aussi, je ne sais pas si le fait de recevoir une allocation pour services spéciaux de l’Institut national d’assurance pourrait aider, et s’il y a ou non un lien entre les deux choses.

6) Le médecin de famille avec qui je suis suivi :

Dr Brandon Stewart,

« Clalit Health Services » – la clinique « TAYELET »,

6, rue Daniel Ianovsky,

Jérusalem,

ISRAËL, code postal : 9338601.

Le numéro de téléphone dans les bureaux de la clinique : 972-2-5098282.

Numéro de fax dans les bureaux de la clinique : 972-2-6738551.

 

C. Vous trouverez ci-dessous la lettre que j’ai envoyée au professeur Manuela Consoni de l’Université

hébraïque de Jérusalem :

Mes lettres au professeur Manuela Consoni.

manuela.consonni@mail.huji.ac.il

mercredi 28 septembre à 15:08

Bonjour au professeur Manuela Consoni :

Objet : publication en italien.

Chère Madame.

Ces dernières années, j’ai participé à la lutte des handicapés dans l’État d’Israël – une lutte qui, comme vous le savez, est largement couverte par les médias en Israël – et dans les médias internationaux également. Cependant, en plus de cela, la procrastination, la traînée des pieds, la négligence et l’évasion que l’État d’Israël utilise face à la crise des personnes handicapées sont également bien connues.

Depuis de nombreuses années, la procrastination dure – et toutes les autorités auxquelles je m’adresse me répondent dans le sens de “Cela n’a rien à voir avec nous” ou sa sœur jumelle : “Nous ne sommes pas l’adresse”. Bien sûr, il existe de nombreux cas dans lesquels aucune réponse n’est donnée, ou alternativement de nombreux cas dans lesquels les personnes handicapées reçoivent des réponses très agressives ou menaçantes – sans aucune raison – et j’ai personnellement dû subir cela d’innombrables fois.

Et en bref : aujourd’hui, la question n’a plus à voir avec personne, personne ne s’en soucie et les personnes handicapées qui continuent de mourir dans la rue n’occupent plus ni ne troublent l’État d’Israël.

Et réalisant cette triste réalité, je me tourne vers de nombreux facteurs extérieurs à l’État d’Israël – vers diverses organisations internationales et aussi vers des particuliers, dont certains que je contacte même au hasard. Ces appels ont deux objectifs : inviter une pression de l’extérieur sur les décideurs de l’État d’Israël pour qu’ils commencent à prendre un peu plus au sérieux la crise des handicapés – ainsi qu’une tentative de tester le potentiel qu’il pourrait y avoir pour un d’une manière ou d’une autre coopération entre les organisations de personnes handicapées de l’État d’Israël et les organisations de personnes handicapées d’autres pays du monde afin d’améliorer la vie des populations de personnes handicapées dans le monde.

Dans le cadre de ces efforts, je pensais, entre autres, à la recherche d’une entreprise de publicité, dont le principal domaine d’activité est la publicité en langue italienne – à partir de laquelle il serait possible de recevoir un service de traduction du contenu de la lutte en italien (je ne peux pas abandonner cette étape, car je ne connais pas l’italien même au niveau le plus élémentaire – et en particulier pour un ou deux mots, je n’ai aucune connaissance de cette langue) et sa diffusion dans les différents réseaux sociaux et forums Internet en Italie, et des italophones du monde entier.

Ma question est la suivante : connaissez-vous ou connaissez-vous des sociétés de publicité auprès desquelles vous pouvez obtenir un tel service ?

Je dois souligner qu’il n’y a aucune connaissance personnelle entre nous – j’ai entendu parler de vous par les médias.

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il ou : asb783a@gmail.com ou : assaf197254@yahoo.co.il ou : ass.benyamnini@yandex.com

ou : assaffff@protonmail.com ou : assaf002@mail2world.com

3) Le cadre thérapeutique dans lequel je me trouve :

Association “Reut”-Auberge “Avivit”,

Ha Avivit St. 6,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9650816.

Les numéros de téléphone dans les bureaux de l’auberge :

972-2-6432551. Ou : 972-2-6428351.

L’adresse e-mail de l’auberge : avivit6@barak.net.il

4) Le médecin de famille avec qui je suis suivi :

Dr Brandon Stewart,

“Clalit Health Services” – la clinique promenade,

6, rue Daniel Ianovsky,

Jérusalem,

ISRAËL, code postal : 9338601.

Le numéro de téléphone dans les bureaux de la clinique : 972-2-5098282.

Numéro de fax dans les bureaux de la clinique : 972-2-6738551.

5) Données personnelles complémentaires : Âge : 50 ans. Etat civil : Célibataire. Date de naissance : 11.11.1972.

À qui de droit.

Ce qui suit est un message au nom de Mme Tatyana Kadochkin du mouvement “Nitgaber”.

Le sujet : le mouvement “Nitgaber” (handicapés “transparents”)

Il y a une dizaine d’années, moi, le Ham, j’ai fondé le mouvement “Nitgaber”, pour les personnes handicapées “transparentes”. Personnes handicapées avec des pourcentages élevés d’invalidité et sans capacité de travail, mais qui ne sont pas limitées dans leurs mouvements.

Mon mouvement compte et représente environ 1300 personnes de tout le pays d’ISRAËL, qui ont un handicap allant de 75 % à 100 %, qui ne sont pas aptes au travail et qui n’ont pas de mobilité réduite ou qui ont besoin d’une augmentation de leur pourcentage d’invalidité .

Le mouvement permet à ces personnes de retrouver tous leurs droits vis-à-vis de l’État et certaines aides financières sont également accordées aux plus démunis.

Notre mouvement se bat pour des logements sociaux abordables et des conditions de vie adéquates pour le groupe de population susmentionné.

De nombreuses personnes handicapées qui ne sont pas en mesure de travailler et qui ont une incapacité de 75 à 100 %, mais qui ne sont pas limitées dans leurs mouvements, vivent dans des conditions déplorables.

Ils ne bénéficient pas des mêmes prestations que les retraités qui bénéficient également d’un complément de revenu.

C’est-à-dire qu’ils n’ont pas de réductions pour acheter des médicaments, des réductions sur la facture d’électricité et des taxes foncières, des réductions pour voyager dans les transports publics et une aide au loyer similaire aux retraités, ils n’ont pas droit aux subventions “chauffage/refroidissement” et plus.

En d’autres termes, ils n’ont droit à presque aucune prestation, malgré leur situation désastreuse.

De plus, ils n’ont pas non plus droit à un logement social malgré les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent au quotidien.

 

Il existe une différence fondamentale entre les différents handicaps, et nous pensons qu’il ne devrait pas en être ainsi !

Une personne handicapée à mobilité réduite, ayant droit à un logement social et recevant une aide au loyer allant de 3000 à 3900 NIS par mois.

De plus, les personnes handicapées à mobilité réduite reçoivent des allocations plus importantes que les personnes handicapées représentées par le mouvement, grâce à des compléments à l’allocation de base, qui comprend, entre autres, des services spéciaux, une allocation de mobilité et d’accompagnement, etc.

dans une telle situation, le montant de ces allocations atteint 15 000 à 17 000 NIS par mois.

Mais en revanche, les handicapés représentés par le mouvement, qui n’ont pas de handicap moteur, ont un handicap de 75% à 100% et ne sont pas aptes au travail, ne reçoivent que 3211 NIS par mois net seulement !

Il s’ensuit que ce groupe est la population la plus pauvre et la plus vulnérable de l’État d’Israël !!!

Au cours de mes années d’activité, j’ai rencontré de nombreux responsables de différents partis à la Knesset et dans les différents ministères.

Mais, malheureusement, depuis une décennie maintenant, le mouvement n’a pas réussi à promouvoir la proposition qui permettrait aux personnes handicapées qui ne sont pas limitées dans leurs déplacements, qui ont un handicap de 75 à 100 % et qui ne sont pas en mesure de travailler, de recevoir un logement social ou à tout le moins d’augmenter le montant de l’aide qu’ils reçoivent pour louer un appartement et d’améliorer au moins un peu leurs conditions de vie.

À la lumière de ce qui précède, moi, Tatyana Kaduchkin, présidente du mouvement “Natagver” (personnes handicapées transparentes), je voudrais vous rencontrer, afin de promouvoir ce projet et d’aider ces personnes à vivre une vie plus digne et plus appropriée.

Avec des bénédictions et un grand espoir, Tatyana Kaduchkin, présidente du mouvement “Nitgaber” (handicapé transparent).

Téléphone 1 : 972-52-370-8001

Téléphone 2 : 972-3-534-6644

Ci-dessous, le message que j’ai laissé au membre de la Knesset Mossi Raz-Asher pour une rencontre avec lui à la Knesset. Je suis arrivé le mardi 20 avril 2021 à 13h30.

 

20.4.2021

Salutations au membre de la Knesset (le Parlement ISRAEL) Mossi Raz

Le sujet : la problématique du logement des personnes handicapées.

Cher Monsieur.

Vous trouverez ci-dessous un certain nombre de sujets liés à la population des handicapés et des handicapés mentaux (une population dans laquelle je fais également partie) que j’aimerais soulever devant vous.

Je serais intéressé de savoir dans quelle mesure vous êtes en mesure de promouvoir ces enjeux et/ou d’apporter des modifications législatives urgentes pour améliorer notre situation, nos conditions de traitement et nos chances de survie et d’intégration dans la société.

Je dois souligner que j’ai appris par expérience passée que lors de réunions de ce type, on me dira avant mon arrivée que j’aurai l’autorisation de parler afin de soulever les questions dont je souhaite parler – cependant, lors de la réunion elle-même, je ne sera pas autorisé à parler même pendant une seconde – et si j’essaie de parler, Dieu nous en préserve, cela sera automatiquement considéré comme une “perturbation” très grave et donc les gardes de sécurité m’attaqueront et m’expulseront très agressivement – et cela même quand cela n’est pas nécessaire et quand c’est complètement inutile, et aussi quand il est absolument clair que je ne représente aucun “danger” pour qui que ce soit.

Et connaissant cette réalité, je vous remets cette lettre – juste au cas où cette fois aussi, ce serait le comportement envers moi. Apparemment, le simple fait que j’ose évoquer le sort du public handicapé est interprété comme une menace très sérieuse – même si je ne sais pas du tout qui ou quoi exactement cela menace. Je vous laisse, ainsi que les employés de votre bureau, avec cette lettre – je ne la rapporterai pas chez moi.

Et maintenant, pour les détails des sujets eux-mêmes :

1) Le problème du financement/paiement du loyer – il y a de nombreuses années, il a été déterminé (et on ne sait pas par qui – mais c’est probablement un fonctionnaire du gouvernement ou un autre) que les personnes handicapées qui vivent dans la communauté ont droit à une aide d’un montant de 770 shekels par mois pour le paiement du loyer. Comme nous le savons, ces dernières années, il y a eu une augmentation très significative des prix des appartements dans l’État d’Israël – et en conséquence, bien sûr, il y a également eu une augmentation significative du loyer. Cependant, le montant de l’aide de 770 NIS, qui a été déterminé il y a de nombreuses années de manière complètement arbitraire et sans aucune explication ni logique, n’est pas mis à jour. Malheureusement, même après une abondante correspondance (et on parle d’au moins quelques milliers voire dizaines de milliers de lettres, et malheureusement pour l’auteur de ces mots, ces chiffres ne sont pas exagérés du tout), qui ont été envoyés à toutes les parties possibles : le ministère de la Construction et du Logement et ses différentes branches, d’autres ministères du gouvernement comme le ministère des Finances et la Primature, de nombreux journalistes avec lesquels l’auteur de ce document parlait personnellement, De nombreux avocats et même les bureaux d’enquête et les ambassades de pays étrangers – rien n’y fait – et par conséquent, le montant de l’aide n’est pas mis à jour, de nombreuses personnes handicapées sont jetées à la rue et y trouvent la mort de faim, de soif ou du froid en hiver et alternativement d’un coup de chaleur ou d’une déshydratation en été. Il est à noter que les organisations d’exploitation des droits comme l’association « Yadid » (qui, comme on le sait, a été fermée il y a quelques mois) ou les cliniques d’aide juridique des universités et collèges avec lesquels l’auteur de cet article est également en contact ne peuvent jamais aider, et la raison en est simple : le montant de l’aide de 770 NIS est accordé conformément à la loi , et les organisations d’exploitation des droits ne peuvent aider que dans le respect de la loi en vigueur, et la seule adresse dans les cas où des modifications législatives sont nécessaires est, comme vous le savez, la Knesset. Mais ici, la situation ne fait que se compliquer : comme nous le savons, pendant une très longue période de plus de deux ans, il n’y a pas de gouvernement qui fonctionne et la Knesset et l’État d’Israël sont en fait dans un état de gouvernement de transition continu. Le résultat direct et dévastateur de cette situation est l’absence de possibilité d’apporter des modifications essentielles à la loi qui sont nécessaires de toute urgence – dont certaines que je détaille ici. Il convient de noter que même lorsque la Knesset et le gouvernement ont donné suite aux demandes de l’auteur de ces lignes, ainsi qu’aux demandes des organisations de personnes handicapées et de nombreux autres partis concernant le montant de l’aide aux membres de la Knesset, ils étaient automatiquement dirigés vers les organisations pour l’exploitation des droits – et ce même si les membres de la Knesset eux-mêmes savent très bien que dans ce cas les organisations pour l’exploitation des droits ne peuvent pas être l’adresse mais seulement eux-mêmes.

2) Communication avec les propriétaires – il existe de nombreux cas dans lesquels les personnes handicapées ont des difficultés à négocier avec le propriétaire pour des raisons liées à leur maladie ou leur handicap. Dans ces situations, les travailleurs sociaux sont amenés à jouer le rôle de médiateurs – et une très grande partie des travailleurs sociaux ne peut réellement assumer ce rôle dans tous les cas. Et qui plus est : les fortes baisses des normes d’emploi des travailleurs sociaux ces dernières années, combinées aux conditions de travail difficiles, aux bas salaires, au traitement inadéquat par les familles des patients qui, dans de nombreux cas, les considèrent comme, et injustement,

3) Moyens de paiement des patients – il existe des situations dans lesquelles une personne déménage pour vivre dans la communauté après une longue période de séjour à l’hôpital, et sans habitudes de vie considérées comme normatives telles que se rendre au travail, prendre la responsabilité de gérer sa vie , etc. Très souvent, les exigences posées comme condition à la signature d’un contrat de location telles que la signature d’un chèque de garantie sont inaccessibles pour les personnes à ce stade de leur vie.De nombreux cadres de traitement et de réadaptation qui existaient par le passé (dont l’un a aidé l’auteur de ce document il y a environ 26 ans à la sortie d’un hôpital pour une résidence avec services) ont fermé ou considérablement réduit la portée de leur activité ces dernières années – ce qui peut empêcher la réhabilitation des personnes qui à ce stade de leur vie ne pourront pas avancer sans ces enveloppes thérapeutiques et rééducatives indispensables.

4) Le problème de la réglementation – il existe aujourd’hui un déséquilibre complet entre les obligations et les droits des propriétaires d’appartements d’une part et des locataires d’appartements d’autre part. Il existe de nombreuses lois qui protègent les propriétaires contre l’un ou l’autre abus des périodes de location qui peuvent être de la part des locataires. D’autre part, il n’y a pas de lois visant à protéger les personnes qui vivent dans des appartements contre l’exploitation par les propriétaires – et par conséquent, des clauses scandaleuses, draconiennes et parfois même illégales peuvent être trouvées dans de nombreux contrats de location – et il n’y a pas de lois visant à protéger les locataires de ces appartements contraints de signer ces contrats. Dans de nombreux cas,

Bien sûr, ce problème concerne l’ensemble de la population, mais il faut tenir compte du fait que traiter avec les propriétaires dans ces situations est naturellement plus difficile pour les populations défavorisées telles que les personnes handicapées ou malades.

5) Difficulté de plaidoyer – il existe des difficultés considérables lorsqu’il s’agit de soulever les difficultés mentionnées et de les exposer dans l’arène publique dans le but d’apporter les corrections nécessaires. Les priorités actuelles des différents médias qui ne s’intéressent guère à la question, la fragmentation des organisations de personnes handicapées, la réticence de nombreux éléments de la société dans laquelle nous vivons à prendre une part active aux tentatives de corriger et d’améliorer la situation – tout cela fardeau et compliquera grandement les efforts visant à sensibiliser le public à ces problèmes d’une manière qui obligera les membres de la Knesset à apporter les modifications nécessaires à la législation au lieu de continuer à ignorer et à ne rien faire. Une autre difficulté existe lorsqu’il s’agit de monter une campagne publicitaire :

6) Temps d’attente pour un traitement – il existe de nombreux cas où des personnes qui, jusqu’à un certain stade de leur vie, n’ont pas du tout eu besoin de l’aide de services de santé mentale – mais à la suite de circonstances de vie difficiles ou d’un événement traumatisant ou difficile de un type ou un autre ont besoin de l’aide d’un professionnel dans le domaine de la santé mentale – et bien sûr dans de nombreux cas. Il s’agit d’une assistance temporaire ou ponctuelle et non chronique. Aujourd’hui, les délais d’attente pour un traitement ou une assistance psychologique sont très longs – et faute d’une aide opportune, l’état des personnes peut se détériorer inutilement. Investir des ressources supplémentaires dans le système public de santé mentale peut certainement changer la donne. Il faut se rappeler que même d’un point de vue économique et budgétaire, il n’y a aucune logique dans un tel comportement : quand les gens

7) Traitements dentaires – Comme vous le savez, dans l’État d’Israël, une personne qui a besoin de soins dentaires ira presque toujours chez des médecins privés – et c’est parce que le système de santé publique ne fournit actuellement aucune réponse dans ce domaine. Il est à noter que les déficients mentaux, mais aussi les handicapés en général, dont les difficultés économiques sont très difficiles au quotidien, même sans lien avec les soins dentaires, ont encore plus de mal à recevoir ces soins, si et quand c’est nécessaire. La combinaison de graves problèmes mentaux et d’une grave détresse économique amène ces personnes à faire face à un creux brisé et à une impasse complète lorsque cela est nécessaire, et parfois à des soins dentaires urgents. Il faut tenir compte du fait qu’aujourd’hui il n’y a pas, en fait,

8) Zones d’hospitalisation – une personne qui a actuellement besoin d’un traitement psychiatrique massif dans un hôpital ou une clinique publique ne peut le recevoir que dans une clinique ou un hôpital proche de sa zone de résidence. Il y a des cas où les patients préfèrent, pour une raison ou une autre, se faire soigner dans une autre clinique – pas forcément celle très proche de leur zone de résidence. Les patients devraient avoir la liberté de choix – et un patient qui n’est pas satisfait du traitement dans une clinique ou un hôpital particulier devrait avoir la possibilité de se rendre dans une clinique ou un hôpital ailleurs. Cette option est actuellement offerte dans tous les autres domaines de la médecine – et il n’y a aucune raison de nier la liberté de choix quant au lieu de traitement dans le seul domaine du traitement mental. Qui plus est : une telle liberté de choix, si elle est accordée,

9) Sensibilisation de la population – la population générale montre parfois une opposition très importante face aux traitements de santé mentale qui sont dispensés dans le quartier où les gens vivent – ce qui découle d’un manque de sensibilisation et de reconnaissance du domaine – et sans aucune pratique ou une justification logique. Diminuer les résistances et les réticences de la population par un système d’information systémique approprié peut certainement faciliter la vie des patients et des patients dont la vie est de toute façon très difficile en raison de la maladie et du handicap eux-mêmes. Le manque de sensibilisation de la société dans laquelle nous vivons provoque des cas d’opposition des résidents à l’ouverture d’auberges ou d’établissements de soins à proximité de leurs résidences – ce qui entraîne des retards considérables dans l’ouverture de ces établissements, et parfois même à l’empêchement de leur ouverture suite à des poursuites intentées par des riverains. Et qui plus est : il y a pas mal de cas où il y a harcèlement intentionnel de la population envers ces structures de soins lorsqu’elles se trouvent dans leur zone de résidence – et il est fort possible que la sensibilisation du public puisse conduire à une réduction significative de le nombre de ces cas.

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

Numéros de téléphone : à domicile-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il ou : asb783a@gmail.com

ou : assaf197254@yahoo.co.il ou : ass.benyamini@yandex.com ou : a32assaf@outlook.com ou : assaf002@mail2world.com ou : assaffff@protonmail.com

3) Le cadre de traitement dans lequel j’étais jusqu’au 16 mars 2021 (en raison des coupes et des réductions continues dans les budgets de la santé et de l’aide sociale et du manque de traitement de ces problèmes en l’absence d’un gouvernement ou d’une Knesset qui fonctionne), je suis parti, de manière chronique malades avec des maladies et des problèmes très graves sans aucun cadre de traitement approprié. Toutes mes tentatives pour lui trouver un cadre de traitement pertinent, je peux compter sur des pots en argile – et on ne sait pas combien de temps cette situation catastrophique va durer) :

Association “Reut”-Auberge “Avivit”,

Ha Avivit St. 6,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9650816.

Les numéros de téléphone dans les bureaux de l’auberge :

972-2-6432551. Ou : 972-2-6428351.

L’adresse e-mail de l’auberge : avivit6@barak.net.il

L’assistante sociale de l’équipe du foyer, avec qui j’ai été en contact :

Oshrat-972-50-5857185.

4) Le médecin de famille avec qui je suis suivi :

Dr Brandon Stewart,

« Clalit Health Services » – la clinique « TAYELET »,

6, rue Daniel Ianovsky,

Jérusalem,

Israël, code postal : 9338601.

Le numéro de téléphone des bureaux de la clinique :

972-2-6738558. Numéro de fax dans les bureaux de la clinique : 972-2-6738551.

5) Détails des médicaments que je prends régulièrement :

1. Médicaments psychiatriques :

I. Seroquel-

2 comprimés de 300 mg chaque soir.

II. Tégrétol CR-

400 mg-tous les matins. 400 mg-tous les soirs

III. Effexor-

150 mg-tous les matins. 150 mg-tous les soirs.

2. Symvastatine-

10 mg tous les jours le soir.

 

6) Ci-dessous la liste des problèmes médicaux dont je souffre :

I. Maladie mentale-syndrome compulsif TOC ainsi qu’une maladie définie comme un trouble schizo-affectif

II. Arthrite psoriasique.

III. Un problème neurologique dont la définition n’est pas claire. Ses principaux symptômes : des objets tombant de mes mains sans que je m’en aperçoive, des étourdissements, une perte de sensation dans certaines zones des paumes et un certain problème d’équilibre et de posture.

IV. Hernie discale chronique dans le dos des vertèbres 4-5 – qui irradie également vers les jambes et rend la marche difficile.

V. Syndrome du côlon irritable.

VI. Début des signes d’un problème cardiologique depuis le mois dernier (j’écris ces mots le jeudi 22 mars 2018). Au moment d’écrire ces lignes, l’essence du problème n’est toujours pas claire, qui se manifeste par des douleurs thoraciques pendant la majeure partie de la journée, des difficultés à respirer mais aussi à parler.

VII. Un affaiblissement important de la vision, qui a commencé il y a environ six mois (j’écris ces mots le lundi 19 avril 2021).

7) Données personnelles complémentaires : Âge : 48 ans. Etat civil : Célibataire. Date de naissance : 11.11.1972.

D. Ci-dessous ma correspondance avec la chaîne “Super Pharm”:

2.10.2022

Salutations à la chaîne “Super Pharm”:

Dans la question: une commande sur le site.

Chers Madames/ Messieurs.

Il y a quelques heures (j’écris ceci le dimanche 2 octobre 2022 à 12h30) j’ai passé une commande de médicaments sur votre site internet.

Mais pour des raisons inconnues, j’ai découvert à ma grande surprise que la commande était répertoriée comme annulée – même si je n’avais pas du tout demandé à l’annuler.

Alors qui a annulé unilatéralement la commande sans me le demander ?

Et en conclusion : je demande que le traitement de ma commande – pour les médicaments réguliers que je prends en tant que maladie chronique – se poursuive – comme mentionné, je n’ai pas du tout demandé l’annulation.

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem, code postal : 9662592.

Mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2)Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il et : asb783a@gmail.com et : assaf197254@yahoo.co.il et : ass.benyamini@yandex.com et : assafbenyami@hotmail.com et : assaffff @protonmail.com et : benyamini@vk.com et : assafbenyamini@163.om

3) Voici le numéro de commande :

0091796677

4) Depuis longtemps j’essaie de vous joindre par téléphone au

numéros : 972-77-8885151. et : 972-9-9725151.

Pourquoi personne ne répond au téléphone chez vous ?

Ci-dessous, le message que j’ai écrit sur la page Facebook “Super Pharm”:

Il y a quelques heures, j’ai passé une commande pour vos médicaments sur le site Web.

D’une manière étrange et incompréhensible, vous avez répertorié la commande comme annulée – même si je ne l’ai pas du tout annulée.

Je tiens à souligner que je ne suis pas intéressé à annuler la commande, mais plutôt à continuer à la traiter, ce qui pourrait permettre la livraison des médicaments dont j’ai besoin.

De plus : quand j’appelle votre service client 972-77-8885151 personne ne répond à l’autre bout de la ligne téléphonique.

Alors qui a annulé la commande unilatéralement, et sans que je le demande ?

Je soulignerai donc (encore) que je suis intéressé à continuer à traiter la commande et non à l’annuler.

J’attendrai des réponses à ce sujet.

Salutations,

assaf benyamini.

Ci-dessous, une autre correspondance que j’ai avec un représentant de la chaîne “Super-Pharm”:

RE: Super Pharm en ligne

 

Super pharmacie< super-pharm.online@bumpyardpro.com >

à:

assaf197254@yahoo.co.il

lundi 3 octobre à 9h15

Je ne travaille pas en agence, je suis du service client.

J’ai répondu exactement à ta question mais je vais développer un peu plus.

Les commandes de livraison à domicile ne sont envoyées qu’à partir de l’entrepôt principal, donc s’il n’y a pas de stock là-bas, la commande est annulée.

Il n’est pas possible d’envoyer des médicaments depuis les succursales, donc la seule façon d’acheter à partir d’un autre stock (dans les succursales) est de les approcher directement.

Salutations,

Lipaz.

Service client Super Pharma

Vous souhaitez profiter d’offres spéciales, de mises à jour et de coupons personnels ? Cliquez pour vous inscrireIci>>

 

Par:[ assaf197254@yahoo.co.il ]

Expédié: 02/10/2022, 18:41:43

à: Super Pharm[ super-pharm.online@bumpyardpro.com ]

Sujet:Re: Super Pharm en ligne

Vous n’avez pas répondu à ma question, je réessaie : les médicaments que j’ai commandés manquent-ils uniquement dans l’entrepôt de l’agence où vous travaillez, ou manquent-ils dans tout le réseau ?

Si les médicaments ne manquent que dans votre entrepôt, cela ne justifie pas l’annulation unilatérale de la commande de votre part – dans un tel cas, je m’attends certainement à ce que vous apportiez les médicaments d’un autre endroit ou d’un autre magasin du réseau.

J’attends donc avec impatience une réponse !!

assaf benyamini.

 

Le dimanche 2 octobre 2022 à 14:53:03GMT+3, Super Pharm a écrit :

 

Le stock est manquant dans l’entrepôt d’où partent les expéditions.

Si vous souhaitez acheter directement en agence, je vous recommande de contacter directement l’agence ou d’entrer en chat avec un pharmacien au lien suivant :

https://bit.ly/3eXroik

Bonne journée🌻

Salutations,

Lipaz.

Service client Super Pharma

Vous souhaitez profiter d’offres spéciales, de mises à jour et de coupons personnels ? Cliquez pour vous inscrireIci>>

 

Par:[ assaf197254@yahoo.co.il ]

Expédié: 02/10/2022, 14:02:08

à: Super Pharm[ super-pharm.online@bumpyardpro.com ]

Sujet: Re: Super Pharm en ligne

Alors je n’ai toujours pas compris : le stock de médicaments manque-t-il uniquement dans la branche où vous travaillez, ou le stock manque-t-il actuellement dans tout le réseau ?

Le dimanche 2 octobre 2022 à 13:41:54GMT+3, Super Pharm a écrit :

Bonjour Assaf

Je m’appelle Lipaz de Super-Pharm

Je m’excuse pour la gêne occasionnée, mais comme le médicament que vous avez commandé était en rupture de stock, nous avons dû annuler la commande.

De plus, il est important pour moi que vous sachiez qu’il n’y a pas de retour prévu pour les médicaments, donc s’ils sont urgents pour vous, je vous recommanderais d’essayer de les acheter via votre caisse d’assurance maladie.

Puis-je aider avec autre chose ?

Salutations,

Lipaz.

Service client Super Pharma

Vous souhaitez profiter d’offres spéciales, de mises à jour et de coupons personnels ? Cliquez pour vous inscrireIci>>

 

Par:[ assaf197254@yahoo.co.il ]

Expédié: 02/10/2022, 12:50:47

à: Contactez-nous[ contactus-prod@super-pharm.co.il ]

Sujet: Super pharmacie en ligne

 

DE L’EMAIL:assaf197254@yahoo.co.il
DE NOM :assaf benyamini
Numéro de contact:+972-58 6784040
MESSAGE: 
 Pourquoi ma commande a-t-elle été annulée? Je n’ai pas du tout demandé de l’annuler !!!

Et pourquoi ne répondez-vous pas au téléphone ?

Salutations,

assaf benjamini.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E. Vous trouverez ci-dessous une lettre que j’ai envoyée à divers endroits :

À:

Matière: Inspection du site.

Chers Madames/ Messieurs.

je suis propriétaire du site https://disability5.com construit dans un système de wordpress.org, et stocké sur les serveurs de servers24.co.il

Après avoir lancé un test du site dans le systemitechecker.pro j’ai obtenu les résultats que vous pouvez voir en cliquant sur le lien suivant :https://sitechecker.pro/app/main/project/3242740/audit/summary

Je précise que puisque je ne suis ni informaticien ni programmeur, je ne comprends pas le sens de ce qui est écrit dans les résultats de ce scan.

Par conséquent, je recherche une entreprise engagée dans la diffusion de ces contenus numériques également aux personnes ayant des défis technologiques comme moi.

Connaissez-vous de telles entreprises ?

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il et : asb783a@gmail.com et : assaf197254@yahoo.co.il et : assafbenyamini@hotmail.com et : ass.benyamini@yandex.com et : assaf002 @mail2world.com et : assaffff@protonmail.com et : benyamini@vk.com et : assafb enyamini@163.com

3) Je précise que je suis une personne qui vit avec un revenu très faible – une allocation d’invalidité de l’Institut national d’assurance. Par conséquent, un paiement élevé à des entreprises privées pour l’examen de la question n’est pas possible pour moi.

F. Vous trouverez ci-dessous une lettre que j’ai envoyée à diverses sociétés d’hébergement Web :

À:

Matière: services de stockage.

Chers Madames/ Messieurs.

je suis propriétaire du site https://disability5.com construit dans un système de wordpress.org, et stocké sur les serveurs de servers24.co.il

Mon site a été bloqué plusieurs fois – juste comme ça et sans raison. Chaque fois que le site est bloqué, je contacte la société de stockage qui gère le problème et le résout également – mais le problème se répète toujours encore et encore. Presque toujours la panne est causée par mes serveurs DNS qui du coup ne fonctionnent plus correctement.

Par conséquent, j’aimerais voir les détails du plan de stockage que j’ai actuellement (je ne sais pas comment je peux faire cela) – et savoir si vous pouvez m’offrir un meilleur service.

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAËL, code postal : 9662592.

Numéros de téléphone : à domicile-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Je mentionnerai ici un certain nombre de choses qui me tiennent personnellement à cœur en ce qui concerne le service d’hébergement de site Web (et ceci est une exception, bien sûr, en ce qui concerne l’espace de stockage qui sera à ma disposition et le coût financier – ces sont des choses particulièrement critiques dans tout hébergement de site Web – et elles le sont aussi pour moi):

I. Absence d’interférence avec le contenu – sur mon site, je télécharge occasionnellement du matériel (sous forme de texte, d’images, de fichiers de différents types, etc.) et il est très important pour moi que l’hébergeur n’apporte aucune modification à le contenu du site sans autorisation expresse et sans équivoque de ma part – et cela uniquement dans des cas très exceptionnels.

II. Service CDN – dans tous les services de stockage auxquels j’ai souscrit depuis toujours, j’ai toujours utilisé le service de

CDN – Réseau de diffusion de contenu

C’est très important pour moi car le forfait de stockage me permettra de continuer à utiliser ce service.

III. Vitesse de chargement – Il est important pour moi que la vitesse de chargement du site soit aussi bonne que possible. Dans ce domaine, il y a eu de nombreux problèmes récemment (j’écris ces mots le 3 octobre 2022).

IV. Certificat SSL – mon site Web dispose actuellement d’un tel certificat, et il est très important pour moi qu’il continue ainsi.

V. Support technique – très important pour moi est un support technique à une fréquence et à un niveau raisonnables – de préférence en hébreu (ma langue maternelle).

VI. Sauvegarde du contenu – très important pour moi car il y aura une sauvegarde automatique du site aussi souvent que possible.

 

3) Il y a aussi plusieurs choses qui sont complètement sans importance pour moi :

I. Messages de spam – peut-être contrairement à de nombreux autres utilisateurs, je n’utilise aucun logiciel ou plugin WordPress pour empêcher le spam. Il n’est donc pas nécessaire d’investir des efforts inutiles dans ce domaine – et je n’ai aucun problème car les utilisateurs (et même ceux que je ne connais pas) m’enverront des messages autant qu’ils le voudront (il faut quelques secondes au maximum pour le supprimer …).

II. Domaine gratuit – aujourd’hui, j’ai déjà un domaine pour le site. Comme vous le savez, les sociétés d’hébergement qui offrent un domaine gratuit offrent soi-disant un service à un prix plus élevé – et donc la prétendue “remise” n’est en fait pas telle. Pour ces raisons, je n’ai pas du tout besoin d’un service de domaine gratuit.

4) Mon fournisseur d’accès Internet : Bezeq.

5) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il et : asb783a@gmail.com et : assaf197254@yahoo.co.il et : ass.benyamini@yandex.com et :assafbenyamini@yandex.comet : assaf002@mail2world.com et :assaffff@protonmail.com et : benyamini@vk.com et : assafbenyamini@163.com

G. Ci-dessous un post que j’ai écrit sur le réseau social “Facebook” le 1er 

avril 2022 à 22h06 :

Lors de la construction des installations censées être utilisées par les équipes, le public et les équipes médiatiques de la prochaine Coupe du monde dans la Principauté du Qatar, il y a eu des violations très flagrantes des droits de l’homme – y compris un très grand nombre de travailleurs qui les a littéralement travaillés à mort.

Le monde devrait-il vraiment continuer à ignorer cela et continuer à organiser les jeux “parce que le spectacle doit continuer” ? Ou la valeur de la vie humaine vient-elle avant cela ?

Ceux qui veulent m’attaquer pour avoir simplement soulevé la question et l’avoir écrite ici sur Facebook sont les bienvenus – je m’en fiche vraiment.

H. Vous trouverez ci-dessous l’e-mail que j’ai envoyé à la société “Ressource de conférenciers, animateurs d’ateliers et consultants”:

Mes courriers au “Répertoire des enseignants, animateurs d’ateliers et consultants”.

Yahoo/envoyé

 

Benjamin Asaf< assaf197254@yahoo.co.il >

à:

contact@profilu.co.il

jeudi 6 octobre à 10:58

A : “Répertoire des enseignants, animateurs d’ateliers et consultants”.

Sujet : conférences enregistrées.

Chers Madames/ Messieurs.

Je possède le blog multilingue https://disability5.com qui traite des questions de maladie et d’invalidité.

Le blog a été construit dans un système de wordpress.org – et stocké sur les serveurs de servers24.co.il

Je cherche un site où l’on peut trouver des enregistrements de conférences utilisables sans problème de copyright (similaire, par exemple, au site de Google Scholar dans le domaine des articles).

Connaissez-vous un tel service ?

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem,

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. Mobile-972-58-6784040.

Fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il et : asb783a@gmail.com et : assaf197254@yahoo.co.il et : ass.benyamini@yandex.com et : assaffff@protonmail.com et : benyamini @vk.com et : assafbenyamini@163.com

Voici quelques idées de produits auxquelles j’ai pensé :

1) Comme vous le savez, sur de nombreux sites Web où les utilisateurs s’inscrivent, il existe un plan “normal” où vous pouvez utiliser le système gratuit – et en même temps des plans payants qui offrent une plus grande variété d’options.

L’idée à laquelle je réfléchissais : développer un site ou un système sur Internet, qui propose un service d’adhésion aux programmes payants de plusieurs sites simultanément et de manière centralisée (ou comme on les appelle : programmes “premium”) – et dans mon avis le fonctionnement d’un tel modèle peut avoir plusieurs conséquences :

I. Un plus grand nombre d’internautes (y compris ceux qui sont en difficulté financière) qui pourront bénéficier de meilleurs services – et d’une plus grande variété d’options en ligne.

II. De cette façon, faire une sorte de “justice numérique” – donner de nombreuses options aux populations défavorisées sur le net, dont l’utilisation de nombreux sites et services est aujourd’hui bloquée en raison d’un coût financier trop élevé.

III. Les propriétaires de sites Web eux-mêmes pourront bénéficier d’un plus grand nombre d’abonnés aux plans premium (et par conséquent également d’une augmentation des revenus – pour la simple raison qu’aucun propriétaire de site Web ou système ne rejoindra un tel arrangement sans viabilité économique prouvée) – et dans le cadre d’un tel modèle économique, l’entreprise ou le site web qui exploite le programme « centralisé » « Les paiements seront transférés aux propriétaires du site eux-mêmes, qui deviendront ainsi essentiellement une sorte de sous-traitants.

IV. Bien entendu, un tel modèle présente également des inconvénients : une communication de l’utilisateur final avec le système du site qui peut être lourde et plus difficile, une excuse qui sera donnée aux propriétaires du site eux-mêmes pour fournir un moins bon service sachant que dans cette situation ils pouvoir se déresponsabiliser et référer l’utilisateur final à l’entreprise qui exploite tous les programmes de manière centralisée. Dans cette situation, l’entreprise responsable de l’exploitation centralisée de tous les programmes premium peut renvoyer l’utilisateur final vers l’entreprise censée fournir le service directement – qui à son tour renverra à nouveau les utilisateurs vers l’entreprise responsable de l’exploitation centralisée les programmes premium – et Dieu nous en préserve.

Je me demande s’il existe actuellement un site Web ou un logiciel sur Internet qui offre un tel service – et s’il est effectivement intéressant ou rentable pour les trois parties impliquées dans la transaction : les entreprises qui exploitent les mêmes forfaits premium de différents sites Web dans un système centralisé manière, les entreprises qui fournissent ou offrent les services eux-mêmes, et bien sûr aussi les utilisateurs finaux qui consomment le service.

La question se pose également de savoir si la mise en place d’un tel modèle peut avoir un effet positif ou négatif sur le domaine de la sécurité des réseaux – ou que les effets peuvent être différents dans n’importe quel domaine d’activité (écriture de code, systèmes de construction de sites web, enregistrement de vidéos , navigateurs, traitements de texte, etc.). Et bien sûr la question se pose de savoir si oui ou non des études ont été menées à ce sujet (et je m’excuse d’avance pour mon ignorance – Asaf Binyamini, le rédacteur des questions. L’auteur de ces questions n’est pas un économiste ou un programmeur et elles peuvent se tourner être ridicule ou stupide).

 

2) Dans diverses zones où les gens vivent, il y a une nuisance de divers types d’insectes qui perturbent les modes de vie, tels que les essaims de criquets pèlerins qui endommagent les cultures agricoles, les zones où il y a de nombreuses maisons en bois qui sont endommagées par les essaims de termites, etc.

La question se pose de savoir si la technologie militaire qui existe aujourd’hui permet la production d’armes sous la forme de minuscules insectes artificiels qui fonctionneront sous contrôle à distance (sur le même principe que les drones) qui peuvent transporter des explosifs et opérer dans des zones où on trouve les vrais insectes dont la région souffre régulièrement. Par exemple : dans les zones qui souffrent en temps de routine, les invasions de termites produisent leurs homologues électroniques d’une manière extérieurement similaire à leurs homologues réels, ce qui rend difficile pour l’ennemi de les identifier – à cause bien sûr, autant que cette petite arme est similaire au véritable insecte, il n’éveillera pas les soupçons et ne surprendra pas l’ennemi d’une direction inattendue.

Une autre utilisation d’un tel moyen peut bien sûr également être dans le domaine du renseignement : au lieu d’envoyer des espions de chair et de sang et de risquer leur vie, choisissez d’envoyer ces insectes avec de minuscules émetteurs ou caméras qui apporteront des informations sur ce qui se passe avec l’ennemi – et bien sûr ils doivent inclure un mécanisme d’autodestruction au cas où ils seraient attrapés ou découverts.

La question se pose ici de savoir si de tels systèmes d’armes existent réellement dans différentes armées du monde, et si la technologie qui existe aujourd’hui permet bien de produire de telles armes ou de tels renseignements. Ou que la production d’une telle arme, même si elle est technologiquement possible, ne se réalise pas en pratique pour diverses autres raisons : le coût économique est trop élevé, des raisons géopolitiques d’une nature ou d’une autre et/ou des traités internationaux d’une nature nature ou autre en raison de laquelle le lancement d’un tel produit est empêché.

Bien sûr, il y a toujours la crainte que si et quand une telle mesure est développée, ou est déjà développée aujourd’hui, elle se répercutera d’une manière ou d’une autre sur des régimes problématiques, des organisations criminelles ou des organisations terroristes.

Et une dernière précision : Assaf Binyamini, l’auteur de ce document n’est pas un expert en technologie militaire ou en technologie en général – et dans ce document je ne partage que mes pensées personnelles – et rien au-delà.

3) Comme on le sait, un phénomène social à la fois ignoble et grave prend de l’ampleur depuis quelques années : la violence qui est utilisée contre diverses équipes médicales, dans les hôpitaux et cliniques situés dans la communauté. Il est possible que la solution à ce phénomène social difficile vienne d’une direction totalement inattendue : l’informatique portable.

L’intention est de développer une sorte de bras robotique pliable qui sera fourni aux membres du personnel des cliniques qui le porteront sous la blouse du médecin ou de l’infirmière, et que ces membres du personnel pourront l’activer au moment précis où ils sont attaqués . L’idée est que le même genre de bras robotique pourra maintenir en place le patient émeutier et l’empêcher de causer des dégâts importants – jusqu’à l’arrivée des forces de sécurité ou de la police. Le système doit inclure un autre mécanisme pour desserrer l’étau sur le patient émeutier et le remettre à la police. Bien sûr, un tel produit devra remplir certaines conditions nécessaires :

I. Le mécanisme de fonctionnement – à la fois pour le retrait du bras robotisé lors de la prise en charge du patient problématique et dans la phase de libération de celui-ci après l’arrivée des policiers doit être très simple à activer en appuyant sur un seul bouton par le même membre du personnel médical.

II. Lors d’une attaque, le mécanisme doit fonctionner à une vitesse très rapide d’une fraction de seconde seulement.

III. Afin d’éviter les abus du système, il doit être déterminé par la loi quelles sont les parties autorisées à l’utiliser – et elles seules y auront accès depuis le système public. Dans le même temps, il devrait être interdit de le commercialiser à titre privé en tant que marchandise passant au commerçant et de lourdes peines de prison devraient être infligées à quiconque violerait cette interdiction.

IV. Ce système doit être léger et très confortable à porter pour le personnel médical, et il doit également pouvoir être produit dans différentes tailles afin qu’il puisse être utilisé, par exemple, par des membres du personnel médical de tailles ou de poids différents, des femmes et des hommes. , etc.

V. Comme nous le savons, il y a des cas où un membre du personnel médical doit faire face à plus d’une personne en émeute dans une salle d’urgence ou dans une clinique ou un autre service – par conséquent, un tel système doit également avoir la capacité de retirer plusieurs bras à en même temps afin de neutraliser plusieurs personnes en même temps. Bien sûr, là aussi, le mécanisme de fonctionnement devra être très simple, et également fonctionner à une vitesse très rapide d’une fraction de seconde seulement.

VI. Et une autre condition, non moins nécessaire : établir des sanctions, et même jusqu’à révoquer une autorisation d’exercer la profession pour les membres du personnel médical qui font un usage injustifié ou disproportionné de ce système.

Par exemple : dans les cas où il n’y a pas d’attaque ou de danger pour le personnel médical et qu’il doit s’occuper d’un patient qui est en colère, et même élève la voix et crie – cependant, personne n’est réellement en danger. De même, même lorsqu’il s’agit d’un patient “snoozy” qui répète sans cesse la même affirmation ou demande, ce qui irrite beaucoup certains membres du personnel – après tout, même dans de tels cas, un membre du personnel médical qui fait un usage excessif ou disproportionné d’un tel système – et il y aura ces patients irritants ou insolents, quels qu’ils soient.

Bien sûr, la question se pose également de savoir si ouvrir un tel produit puis le produire et le commercialiser en si grande quantité est bien possible avec les technologies qui existent aujourd’hui.

4) Comme vous le savez, il y a parfois des entrepreneurs qui ont une idée de start-up, de service innovant, etc. Bien entendu, l’une des premières questions qui se posent, outre la réflexion sur l’idée elle-même, est la question inévitable : Est-ce que l’idée que je viens de penser à quelque chose à laquelle quelqu’un d’autre a déjà pensé avant .

Le défi consiste à développer un logiciel ou un système sur Internet, dans lequel l’entrepreneur peut remplir plusieurs champs concernant les caractéristiques de l’idée innovante en termes généraux. Après avoir tapé, le système analyse les principaux moteurs de recherche sur Internet (Google, Yahoo, Bing, etc.) – et à la fin de l’analyse, le créateur de l’idée recevra une réponse indiquant s’il s’agit de quelque chose qui existe déjà ou ne pas.

Il convient de noter que l’auteur de ces lignes (Assaf Binyamini) n’est ni un programmeur ni un professionnel – il n’a donc aucune information sur l’existence ou non d’un tel logiciel ou système.

5) Comme vous le savez, dans l’État d’Israël, il y a parfois de grands événements qui causent des dommages importants à un très grand nombre de propriétaires d’entreprises. La référence est, par exemple, aux événements d’une campagne militaire lorsque des missiles sont tirés sur le territoire du pays et que, par conséquent, l’entreprise est fermée involontairement et accumule d’énormes pertes financières, des épidémies généralisées à cause desquelles l’entreprise est obligée de réduire son activité pendant une période prolongée et plus encore.

Lorsque ces entrepreneurs demandent à l’État d’Israël de les indemniser pour tous ces dommages, ils sont pris dans une procédure bureaucratique longue et épuisante au cours de laquelle on leur demande de présenter de nombreux documents et paperasse.

Le défi est le développement d’un logiciel ou d’un système informatisé, dans lequel ces propriétaires d’entreprise pourront remplir aux endroits désignés diverses données sur l’activité de l’entreprise telles que : la trésorerie de l’entreprise les jours normaux, l’étendue des dommages causé, etc…

De cette façon, il peut être possible de raccourcir et de rationaliser le processus bureaucratique.

Bien sûr, dans le développement d’un tel système, plusieurs choses doivent être prises en compte :

I. Le travail ne comportera pas seulement le défi technologique. En même temps, il faudra travailler dans le domaine des relations publiques, du droit et de la politique pour obtenir une coopération à grande échelle des autorités telles que le ministère des Finances, l’administration fiscale, etc., sans laquelle le l’exécution d’un tel projet serait impossible.

II. Une fois le système en place, il sera nécessaire de le mettre en œuvre sur le site Internet du ministère des Finances afin d’accroître son efficacité. Son utilisation doit être offerte librement et gratuitement.

III. Le système doit également inclure un filtre basé sur l’intelligence artificielle dans le but de détecter les imposteurs qui tentent d’abuser du mécanisme qui contourne la bureaucratie qu’il offre.

IV. Dans toutes les phases des travaux, il sera nécessaire d’être en contact permanent avec les autorités de l’État telles que le ministère des Finances et l’administration fiscale. Il est également très important que les organisations d’employeurs participent afin qu’elles fassent part de leurs commentaires et attirent l’attention des développeurs sur les procédures ou les procédures de terrain qui n’ont peut-être pas été bien comprises par les développeurs du système – ou celles que les programmeurs ont été même pas au courant de leur existence.

V. Le système doit inclure un mécanisme qui permettra d’apporter de temps à autre les modifications nécessaires en raison de l’évolution de la réalité. Bien sûr, la possibilité d’effectuer de tels changements ne peut être ouverte au grand public, mais seulement à certains facteurs qui seront convenus par les organisations patronales de l’économie d’une part – et les autorités de l’État telles que le ministère des Finances et l’administration fiscale d’autre part.

VI. Et une autre chose qui doit être prise en compte : une certaine partie des propriétaires d’entreprise, comme le public en général, n’a pas les connaissances technologiques suffisantes pour utiliser un tel système en cas de besoin de manière autonome. Par conséquent, l’entreprise qui développera l’entreprise aura l’obligation de recruter pour son compte les postes d’une sorte de “courtiers technologiques” – et ceci afin d’essayer d’éviter une situation dans laquelle les propriétaires d’entreprise de ceci ou cela ne pourront pas recevoir la compensation qu’ils méritent en raison du manque d’accès aux ressources numériques nécessaires telles qu’un ordinateur, un téléphone portable adapté, etc. ” B. Les options pour entrer en contact avec ces intermédiaires technologiques doivent être très flexibles : contact par contacter sur un réseau social,

VII. Après l’implantation du système sur le site du Ministère des Finances dans le réseau, il est nécessaire de créer un centre de service à la clientèle à l’égard des utilisateurs qui rencontreront des difficultés quant à son utilisation.

VIII. Étant donné que, comme on le sait, chaque catastrophe ou événement peut avoir des caractéristiques uniques qui n’existent pas dans d’autres catastrophes ou événements, il est nécessaire de nommer un forum dans lequel des représentants des autorités de l’État et des employeurs de l’économie seront membres, et ceci afin de discuter, lorsque nécessaire, des changements dans le fonctionnement du service à la clientèle en fonction des caractéristiques uniques de chaque événement et événement et de la réalité changeante.

 

L’auteur de ces mots (Assaf Binyamini) n’est pas un professionnel, un économiste, un programmeur informatique ou n’a aucune expérience ou connaissance dans le monde des affaires – et ces mots sont écrits comme une suggestion ou des idées auxquelles l’auteur de ces mots a pensé – et rien au-delà.

6) Challenge dans le domaine du design :

Lorsqu’un système militaire se met en place, les populations qui ne participent pas à la campagne cherchent refuge afin de protéger leur vie. Cependant, en ce qui concerne les personnes handicapées, la situation est compliquée et très difficile : les personnes handicapées qui ont des difficultés à se déplacer, avec ou sans fauteuil roulant, ne peuvent souvent pas courir jusqu’au refuge ou même marcher assez vite pour leur permettre d’atteindre le refuge en temps dans le but de sauver la vie.

La tâche consiste à développer une sorte d’installation à l’intérieur de l’appartement résidentiel, qui sera flexible et très simple à mettre en place en cas de besoin – et d’autre part, suffisamment solide pour protéger la vie de la personne handicapée des pierres tombant d’un toit effondré ou d’éclats d’obus d’obus ou de munitions d’un type ou d’un autre. Ce système devra inclure, en même temps que la nécessaire protection de la vie de la personne handicapée, la possibilité d’appeler à l’aide après l’effondrement du bâtiment – car si la personne handicapée n’est pas blessée et reste en vie, elle ne être capable de sortir des ruines de manière indépendante – ce qu’une personne avec deux jambes saines et fonctionnelles peut certainement faire.

7) Établir un réseau social, qui sera destiné à télécharger des citations de tout type et sans limitation à travers le réseau.

Les utilisateurs de ce réseau seront divisés en deux types : les personnes qui téléchargent les citations et les personnes qui les commentent.

Tous les nouveaux utilisateurs de ce réseau devront définir lors de l’ouverture du compte s’ils ont l’intention de télécharger des devis – ou s’ils ont l’intention de répondre aux devis que d’autres utilisateurs téléchargent.

8) Comme vous le savez, il existe de nombreux concours et à différents endroits pour un contenu de qualité, beau et spectaculaire sur différentes plateformes du Web.

Mais qu’en est-il des compétitions qui vont dans le sens inverse ?

Et le sens : la création de sites Web, de réseaux sociaux ou de toute autre plate-forme en ligne où un concours sera organisé entre différents utilisateurs pour télécharger du contenu, des photos ou des clips vidéo laids, mauvais ou choquants. Dans un tel concours, l’utilisateur peut télécharger du contenu qu’il trouve choquant, moche ou aussi mauvais que possible – et l’utilisateur qui télécharge le pire contenu gagnera.

Bien entendu, un tel concours peut être mené selon de nombreux modèles : la sagesse des masses, une équipe de juges composée des fondateurs de ces sites, etc.

9) Dans le processus de création d’un film, un scénario est écrit – puis il y a de nombreuses étapes dans la localisation des acteurs, la production et tout ce qui est impliqué.

Je me demande s’il est possible avec les technologies qui existent aujourd’hui de développer un système qui “sait” sur la base des données initiales d’un scénario et d’une intrigue pour développer un film complètement complet en utilisant l’intelligence artificielle. Et je veux dire le même principe selon lequel il existe actuellement des systèmes comme jasper.ai qui “savent” écrire des articles en fonction de mots-clés.

I. Vous trouverez ci-dessous un e-mail que j’envoie à divers endroits :

À:

Matière: Distribution de contenu de blog.

Chers Madames/ Messieurs.

Je possède le blogdisability5.com multilingue construit sur la plateforme wordpress.org et stocké sur les serveurs de servers24.co.il.

Le blog traite de la problématique des personnes en situation de handicap, et je recherche des outils technologiques à l’aide desquels je pourrai diffuser le plus largement possible son contenu sur le réseau.

Je tiens à souligner que je vis avec un revenu très faible – une allocation d’invalidité de l’Institut national d’assurance, donc payer pour les services de distribution n’est pas possible pour moi.

Je suis intéressé à savoir quelles solutions peuvent être trouvées dans cet état de fait.

Salutations,

Asaf Binyamin,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem, code postal : 9662592.

Numéros de téléphone : Beit-02-6427757. Mobile-058-6784040. Fax-077-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Lien vers mon blog :https://disability5.com

3) Le blog est un blog multilingue en 67 langues : ouzbek, ukrainien, ourdou, azéri, italien, indonésien, islandais, albanais, amharique, anglais, estonien, arménien, bulgare, bosniaque, birman, biélorusse, bengali, basque, géorgien, allemand, danois, néerlandais, hongrois, hindi, vietnamien, tadjik, turc, turkmène, télougou, tamoul, grec, yiddish, japonais, letton, lituanien, mongol, malais, maltais, macédonien, norvégien, népalais, swahili, cinghalais, chinois, slovène, slovaque, espagnol, serbe, hébreu, arabe, pachto, polonais, portugais, philippin, finnois, persan, tchèque, français, coréen, kazakh, catalan, kirghize, croate, roumain, russe, suédois et thaï.

4) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il et : asb783a@gmail.com et : assaf197254@yahoo.co.il et : ass.benyamini@yandex.com et : assaf002@mail2world.com et : assafbenyamini@hotmail.com et : assaffff@protonmail.com

et: benyamini@vk.com et : assafbenyamini@163.com

J. Ci-dessous le message, que j’ai publié sur la page Facebook de “Spring therapy garden”:

Benjamin Asaf

8.10.2022

A: “Jardin thérapeutique printanier”.

Le vendredi 7 octobre 2022, à midi, le guide Verdan était à mon appartement le matin – et j’ai reçu un message de sa part concernant un événement à l’auberge auquel je suis invité, et qui doit avoir lieu ce lundi prochain à midi – à savoir: à Souccot.

Cependant, lorsque j’ai posé des questions sur le type d’événement, je n’ai reçu aucune réponse de Morden.

Et puisque, comme nous le savons, les décisions ne peuvent être prises en l’absence d’informations pertinentes, je voudrais demander : de quel type d’événement s’agit-il ? Qui l’organise ? Quels sont les objectifs de cet événement ? Et pourquoi y suis-je invité ?

Je vous serais reconnaissant si vous pouviez expliquer ce que les choses sont censées signifier.

Salutations,

Assaf Binyamini-Dier du logement protégé de l’auberge.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. cellulaire-972-58-6784040.

3) Je vous envoie ce message par fax – et c’est parce que les messages que j’essaie d’envoyer à l’adresse e-mail de l’auberge avivit6@barak.net.il ne sont pas livrés à leur destination et me reviennent un par un.

4) L’adresse e-mail de l’auberge a-t-elle été modifiée ou remplacée ? Et si oui, pouvez-vous me donner l’adresse e-mail actuelle et correcte de l’auberge ? En tout cas, si vous n’êtes pas prêt à me donner ces informations, je serais intéressé d’en connaître les raisons.

5) Je tiens à souligner que ce message n’est pas envoyé par erreur – et je l’envoie après que tous les autres moyens de communication avec l’équipe de l’Hostel Avivit ne fonctionnent pas – ainsi que le fax que j’ai envoyé à cet égard au numéro 972 -2-6432551 ne passe pas et n’a pas été livré à destination.

K. Voici le message que j’ai envoyé à divers endroits :

À:

Matière: Problème de coordonnées.

Chers Madames/ Messieurs.

Je suis soigné dans une communauté qui prend en charge les blessés mentaux dans la communauté de l’organisation “reut” dans le cadre de “sal shikum” – et de temps en temps je reçois un panier maison du cadre qui m’accompagne au nom de l’auberge “Avivit”.

Dernièrement j’ai un problème étrange : tous les moyens de contacter le framework ne fonctionnent pas : les mails que j’envoie à avivit6@barak.net.il ne sont pas livrés à leur destination et me reviennent les uns après les autres – même quand j’essaye de envoyer une télécopie

au numéro 972-2-6432551 les messages ne sont pas livrés à leur destination et me reviennent également.

Je dois souligner qu’en plus de mes problèmes mentaux, je souffre également d’un handicap physique grave – et il m’est très difficile au point de m’être impossible de venir physiquement au bâtiment de l’auberge chaque fois qu’il y a un message que je voudrais Pour leur donner.

Bien sûr, avec les moyens technologiques d’aujourd’hui, une telle situation est complètement absurde.

Par conséquent, je souhaite savoir pourquoi les messages que j’essaie d’envoyer à l’équipe de l’Hostel Avivit, si nécessaire, ne sont pas livrés à leur destination.

Je serais intéressé de savoir quelle est l’adresse appropriée dans le but de clarifier un tel problème.

Salutations,

assaf benyamini,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menahem,

Jérusalem, code postal : 9662592.

Numéros de téléphone : à domicile-972-2-6427757. mobile-972-58-6784040.

fax-972-77-2700076.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.il

et : asb783a@gmail.com et : assaf197254@yahoo.co.il

et : ass.benyamini@yandex.com et : assaf002@mail2world.com et : assafbenyamini@hotmail.com et : assaffff@protonmail.com et : benyamini@vk.com et : assafbenyamini@163.com

3) Je soulignerai que le problème que j’explique ici n’existe pas dans beaucoup de mes applications à de nombreux autres endroits ou institutions publiques auxquelles les messages que j’essaie d’envoyer sont livrés à leur destination sans aucun problème.

 

L. Ci-dessous, un message que j’ai envoyé à Vardan, un assistant de l’auberge “Avivit”:

Vardan Shalom :

Après la correspondance avec Sara, il m’est apparu clairement quelle est l’essence de l’événement – faire un événement “barbecue” – quelque chose auquel je suis opposé en principe. Par conséquent, je ne viendrai pas à l’événement – même si ma présence n’y est pas du tout nécessaire – et comme vous le savez, ma marche est très difficile et il n’y a aucune raison d’hésiter pourquoi diable n’avez-vous pas dit la vérité ?? Pourquoi avez-vous essayé de me cacher les informations sur l’événement ??? Qu’y avait-il de si secret là-dedans ??

Pourquoi m’as tu fait ça?? Pourquoi??

Alors je vous demande, et dans toutes les langues de demande, d’arrêter avec ces jeux stupides et inutiles – nous sommes adultes et pas en maternelle !!!

Juste marre !!!

Asaf Benjamin.

Masquer le message d’origine

—– Un message transféré —–

Par: Assaf Benjamin < assaf197254@yahoo.co.il >

à: Sarah Stora < sarahstora26@gmail.com >

Envoyé sur: Samedi 8 octobre 2022 à 21:01:50GMT+3

Sujet: Re: événement à l’auberge.

 

Bonjour Sarah:

Je vous remercie pour l’information importante – et maintenant il est en effet clair quelle est l’essence de l’événement : être “en feu” – et comme je vous l’ai dit lors d’une de nos réunions, je m’y oppose par principe.

Vardan a choisi de me cacher cette affaire consciemment – et pour cela, je suis très en colère contre lui.

Certaines choses ne sont tout simplement pas faites.

Salutations,

assaf benyamini.

 

Le samedi 8 octobre 2022 à 20:45:14GMT+3, Sarah Stora < sarahstora26@gmail.com > a écrit :

 

Assaf je joins les commandes. C’est ce que j’ai reçu de l’auberge.

Joyeuses vacances

 

Le sam. 8 oct. 2022 à 19:01, Sarah Stora < sarahstora26@gmail.com > a écrit :

Bonjour Assaf,

Il y a effectivement un problème avec la messagerie de l’auberge. Je vérifierai auprès de l’équipe au sujet de Souccot et vous écrirai dès que possible.

bonne semaine

Sara Stora

 

Le sam. 8 oct. 2022 à 12:55, Assaf Binyamini < assaf197254@yahoo.co.il > a écrit :

Bonjour Sarah:

J’essaie d’envoyer le message suivant à l’adresse e-mail de l’aubergeavivit6@barak.net.il – sauf que les messages que j’envoie ne sont pas livrés à leur destination et me reviennent les uns après les autres.

C’est pourquoi je voudrais vous demander :

1) L’e-mail de l’auberge a-t-il changé ou changé ? Et si oui, quelle est la bonne adresse e-mail de l’auberge de jeunesse ? Dans tous les cas, si vous n’êtes pas prêt à me donner l’adresse e-mail actuelle de l’auberge, je serais intéressé d’en connaître les raisons.

2) Je souhaite recevoir des informations sur l’événement à l’auberge à laquelle je suis invité – et confirmer son existence le guide Verdan m’a informé lors de la dernière visite à domicile. Qui organise l’événement ? Quel genre d’événement est-ce? Et quels sont ses objectifs ?

3) Je précise que Vardan ne répond pas à mon message de la National Security Agency – un message que j’ai envoyé à bvardhan@gmail.com.

4) Je ne peux vraiment pas comprendre ce qui est si secret ici. Comme vous le savez, j’ai de grandes difficultés de mobilité et de marche, et je n’ai pas l’intention d’assister à l’événement (dont pour le moment je ne sais pas du tout de quoi il s’agit) si ma présence n’y est pas nécessaire ou nécessaire.

5) En tout cas, j’attends des explications.

Salutations à l’équipe de l’auberge “Avivit”:

Le vendredi 7 octobre 2022, à midi, le guide Verdan était à mon appartement le matin – et j’ai reçu un message de sa part concernant un événement à l’auberge auquel je suis invité, et qui doit avoir lieu ce lundi prochain à midi – à savoir: à Souccot.

Cependant, lorsque j’ai posé des questions sur le type d’événement, je n’ai reçu aucune réponse de Morden.

Et puisque, comme nous le savons, les décisions ne peuvent être prises en l’absence d’informations pertinentes, je voudrais demander : de quel type d’événement s’agit-il ? Qui l’organise ? Quels sont les objectifs de cet événement ? Et pourquoi y suis-je invité ?

Je vous serais reconnaissant si vous pouviez expliquer ce que les choses sont censées signifier.

Salutations,

assaf benyamini-un résident du logement protégé de l’auberge.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) Mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757. cellulaire-972-58-6784040.

M. Voici quelques-uns de mes liens :

https://sites.google.com/view/shlilibareshet/%D7%91%D7%99%D7%AA

https://anchor.fm/assaf-benyamini

serveurs d’entreprise24

https://sites.google.com/view/raayonotonline/%D7%91%D7%99%D7%AA

https://www.youtube.com/channel/UCX17EMVKfwYLVJNQN9Qlzrg

https://www.youtube.com/watch?v=ABXTP51Crzs

https://www.youtube.com/watch?v=TNLEE5KIdK4

https://shavvim.co.il/2021/07/22/%d7%90%d7%a0%d7%99-%d7%9c%d7%90-%d7%90%d7%95%d7%9b %d7%9c%d7%aa-%d7%99%d7%9e%d7%99%d7%9d-%d7%a9%d7%9c%d7%9e%d7%99%d7%9d-%d7% aa%d7%9b%d7%99%d7%a8%d7%95-%d7%90%d7%aa-%d7%94%d7%a0%d7%9b%d7%99%d7%9d/

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *