Aller au contenu
Home » Homme d'affaires Adam Milstein .

Homme d’affaires Adam Milstein .

À qui de droit :
Le lundi 9 mars 2020, j’ai envoyé la lettre suivante à l’homme d’affaires ADAM MILSTEIN.
Les autorités israéliennes ne donnent aucune solution raisonnable à notre
personnes ayant des problèmes d’handicap selon le sujet de la resindence.
Cependant, en raison de cette situation qui ne change pas ou ne s’améliore pas depuis de nombreuses années, je peux peut-être trouver une solution grâce à des fondations dédiées ou à la philanthropie.
Je voudrais donc demander: quelqu’un a-t-il des informations sur des solutions comme celles-ci?
Assaf benyamini.
PS 1) J’attache un lien à un mouvement social appelé “Nitgaber” (“Nous vaincrons”) que j’ai rejoint le 10 août 2020:
http://www.nitgaber.com/
La directrice de notre mouvement et sa fondatrice est Mme Tatiana Kadochkin, et elle peut être contactée par téléphone au 972-52-3708001 du dimanche au jeudi de 11h à 20h, sauf les fêtes / occasions juives.
2) Notez que je suis une personne handicapée qui a une pension d’invalidité de l’Institut national d’assurance – donc ma capacité à payer pour un tel service est au mieux très problématique.
3) Notez que je parle l’hébreu et que ma connaissance des différentes langues est très limitée (à l’exception des connaissances de bas à moyen niveau d’anglais et d’un très bas niveau de français je n’ai aucune autre connaissance des langues).
J’ai utilisé une entreprise de traduction professionnelle pour rédiger cette lettre.

9.3.2020
À: Adam Milstein.
ré: Problème de logement pour les handicapés
Ces dernières années, j’ai participé à la lutte des handicapés en Israël – une lutte qui, comme on le sait, est également couverte par les médias étrangers. L’un des problèmes pour lesquels il n’existe actuellement aucune solution pour les handicapés dans l’État d’Israël est le logement.
Nous, les organisations de personnes handicapées, qui luttons pour le droit des personnes handicapées à vivre dans la communauté, avons pris tous les moyens possibles, des manifestations à l’approche de tous les partis possibles en Israël, qui depuis des années n’a rien fait, sauf pour réorienter notre demandes d’une autorité à une autre.
Je recherche des parties étrangères qui peuvent influencer d’une certaine manière les décideurs en Israël afin qu’ils commencent à s’attaquer à nos graves problèmes de logement avec plus de sérieux. Nous sommes également ouverts aux offres de coopération avec des luttes similaires en cours ailleurs dans le monde.
Cordialement,
Assaf benyamini.
115, rue Costa Rica, entrée A, app. 4, Kiryat Menachem, Jérusalem 9662592
Téléphone: domicile: +972-2-6427757
Mobile: +972-52-457172
Fax : +972-77-2700076 PS
1) Voici quelques explications / détails sur les conditions de logement des handicapés.
a. Problème de financement / paiement du loyer – il y a de nombreuses années (et il n’est pas clair par qui, mais apparemment un fonctionnaire du gouvernement), il a été décidé que les personnes handicapées vivant dans la communauté étaient éligibles à 770 NIS par mois pour payer le loyer. Comme on le sait, les prix des maisons ont grimpé en flèche au cours des dernières années en Israël, entraînant naturellement une hausse des loyers. Mais le chiffre de NIS 770, fixé arbitrairement il y a plusieurs années sans aucune explication ni logique, n’a pas été mis à jour.

Malheureusement, même après une correspondance abondante (des milliers voire des dizaines de milliers de lettres, et au regret de cet auteur, ces chiffres ne sont pas exagérés), envoyée à tous les partis possibles – divers bureaux du ministère du Logement et de la Construction, d’autres ministères, tels que le ministère des Finances et le cabinet du Premier ministre, de nombreux journalistes, dont beaucoup ont été interrogés personnellement par cet auteur, de nombreux avocats et même des cabinets d’enquête et les ambassades de pays étrangers – rien n’a aidé. Le résultat est que le montant de l’aide n’a pas été actualisé et de nombreux handicapés sont éjectés dans les rues pour y mourir de faim, de soif ou de froid en hiver ou de chaleur

AVC et déshydratation en été.

Il convient de noter que les organisations de défense des droits, telles que Yedid: l’Association for Community Empowerment et les cliniques d’aide juridique des universités et collèges avec lesquelles cet auteur correspond, ne sont jamais en mesure d’aider, pour une raison simple: le montant de l’aide de 770 NIS est prescrits par la loi, et les organisations de défense des droits peuvent aider conformément à la loi en vigueur. La seule adresse où des modifications législatives sont nécessaires est la Knesset.
Mais les choses ne font que se compliquer: comme on le sait, depuis longtemps (ces lignes ont été écrites le vendredi 17 janvier 2020), Israël a été dans une campagne électorale après l’autre, et même les troisièmes élections, prévues dans six semaines, n’annoncent pas nécessairement la mise en place d’un gouvernement fonctionnel. Il convient de noter que même lorsque la Knesset et le gouvernement ont répondu aux demandes de renseignements de cet auteur et des organisations de personnes handicapées et de bien d’autres en ce qui concerne l’aide, les membres de la Knesset ont automatiquement dirigé les demandes de renseignements vers les organisations de défense des droits, même si les membres de la Knesset sont pleinement conscients que, dans ce cas, les organisations ne sont pas l’adresse; ils le sont eux-mêmes.
b. Communications avec les propriétaires d’appartements: il existe de nombreux cas où les handicapés ont du mal à négocier avec les propriétaires d’appartements, en raison de leur handicap ou de leur maladie. Dans ces circonstances, les travailleurs sociaux doivent servir de médiateurs et la plupart des travailleurs sociaux ne peuvent pas vraiment assumer ce rôle dans tous les cas. De plus, des coupures importantes au cours des dernières années dans le nombre de postes de travailleurs sociaux, ainsi que des conditions de travail difficiles, des bas salaires, des traitements inadéquats fréquents de la part des familles des patients – qui considèrent souvent à tort les travailleurs sociaux comme responsables des mauvais soins leurs proches reçoivent – combinés à la charge de travail impossible qui les oblige parfois à négliger les cas urgents ou dangereux, s’ajoutent aux difficultés des handicapés à trouver un appartement convenable et au travailleur social de l’aider.
c. Moyens de paiement des patients – il y a des cas où une personne déménage pour vivre dans la communauté après une longue période d’hospitalisation et n’a pas les habitudes de vie normale, comme aller travailler ou prendre la responsabilité de gérer sa vie. Souvent, les conditions de signature d’un bail, comme un chèque de garantie, sont inaccessibles pour les personnes à ce stade de leur vie. Les structures de traitement et de réadaptation précédentes (dont l’une a été utilisée par cet auteur il y a 25 ans lors de sa sortie de l’hôpital vers un centre de vie assistée) ont été fermées ou ont réduit leurs opérations ces dernières années, empêchant ainsi la réadaptation des personnes à ce stade de leur vie , qui ne peuvent progresser sans ces structures essentielles de traitement et de réadaptation.
d. Problèmes réglementaires – actuellement, il existe un déséquilibre complet en ce qui concerne les droits et devoirs des propriétaires d’appartements d’une part et des locataires d’autre part. De nombreuses lois protègent les propriétaires d’appartements contre un éventuel abus de la durée du bail par les locataires; à l’inverse, aucune loi ne protège les locataires contre les abus des propriétaires d’appartements. Par conséquent, les bails contiennent de nombreuses clauses scandaleuses, draconiennes et parfois même illégales, et aucune loi ne protège les locataires, qui sont obligés de signer les bails. Dans de nombreux

cas, les locataires n’ont aucun droit légal de s’opposer aux clauses dommageables qu’ils doivent signer comme condition de location du bien, et ils sont totalement exposés aux caprices des propriétaires d’appartements, parfois même pendant la durée du bail. C’est évidemment un problème pour la population en général, mais il faut penser qu’il est naturellement plus difficile pour les groupes défavorisés, tels que les handicapés ou les malades, de traiter avec les propriétaires d’appartements dans ces circonstances.
e. Difficultés d’explication – il existe des difficultés importantes en ce qui concerne les difficultés soulevées et leur divulgation sur la scène publique en vue d’apporter les modifications nécessaires. Les priorités actuelles des différents médias qui ne s’intéressent pas au sujet, la division entre les organisations de personnes handicapées, le désintérêt d’un grand nombre de partis dans la société dans laquelle nous vivons pour jouer un rôle actif dans les efforts pour corriger et améliorer la situation pèsent et entravent considérablement les efforts de sensibilisation du public à ces problèmes d’une manière qui obligera les membres de la Knesset à modifier les lois plutôt que de continuer à les ignorer et à ne rien faire. Le lancement d’une campagne publicitaire présente une autre difficulté: les personnes handicapées vivant d’une pension d’invalidité ne peuvent pas payer les sommes énormes que les agences de publicité demandent pour gérer une campagne pour faire face à ce problème, et les nombreux efforts de cet auteur pour contourner cet obstacle en rejoignant un projet publicitaire étudiant n’a pas aidé, car les étudiants n’ont manifesté aucun intérêt et n’ont pas considéré la question comme importante.
2) Mon numéro d’identification: 02947403
3) Mes emails: 02947403@walla.co.il ou abs783a@gmail.com ou assaf197254@yahoo.co.il ou ass.benyamini@yandex.com ou a32assaf@outlook.com
4) Mon organisation de soins:
Reuth – Avivit Hostel 6, rue Ha’avivit
Kiryat Menachem, Jérusalem 96508
Numéro de téléphone du bureau de l’auberge: + 972-2-6432551 ou + 972-2-5428351 Courriel de l’auberge: avivit6@barak.net.il
5) Lors d’une réunion avec l’assistante sociale d’Avivit Hostel à 13h30 le 12 décembre 2017, il m’a été explicitement interdit de divulguer ses coordonnées et / ou d’autres employés d’Avivit Hostel ou de Reuth.
6) Mon médecin de famille
Dr. Michael Halav
Services de santé Clalit, succursale Ir Ganim 63, rue Borochov
Kiryat Yovel, Jérusalem 9678150
Téléphone de la clinique: +972-2-6440777, fax: +972-2-6438217
7) Les médicaments que je prends régulièrement:

a) Médicament psychiatrique Seroquel, 300 mg tous les soirs
b) Tegretol CR, 400 mg deux fois par jour le matin et le soir
c) Effexor, 150 mg deux fois par jour le matin et le soir
d) Simvastatine, 10 mg tous les soirs
8) Voici une brève explication du syndrome du côlon irritable, dont je souffre:
Re: Traitement avec PegLax à qui cela peut concerner,
Pendant de nombreuses années, j’ai souffert de diverses conditions médicales physiques et mentales. L’une des maladies physiques dont je souffre s’appelle le syndrome du côlon irritable, une maladie dont la caractéristique principale dans mon cas sont des changements extrêmes d’appétit, des nausées, qui m’empêchent parfois de boire suffisamment d’eau (ce qui me fait souffrir d’un certain nombre d’événements de déshydratation qui m’ont envoyé à la salle d’urgence de l’hôpital), des difficultés dans les selles et des douleurs ultérieures. Après avoir consulté des spécialistes, il s’est avéré que le problème était une maladie chronique et incurable. Cependant, il existe un médicament, PegLax, qui en combinaison avec une bonne nutrition peut considérablement atténuer les symptômes. PegLax n’est pas inclus dans le panier des services de santé, et compte tenu de ma détresse financière, je ne peux pas le prendre régulièrement. À votre avis, existe-t-il une solution à un problème de ce type?
Cordialement,
Assaf benyamini.
J’ai l’avis d’un diététicien, Liron Ledenheim, qui m’a examiné le 27 mars 2007 à la succursale Kiryat Moshe des services de santé Clalit à Jérusalem, où j’habitais à l’époque sous la surveillance de mon médecin de famille, le Dr Yehudit Saadon.
9) Voici une liste de mes problèmes médicaux:
a) Trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et trouble schizo-affectif
b) Rhumatisme psoriasique
c) Problème neurologique d’une définition incertaine. Ses principaux symptômes perdent ma prise sur les objets sans m’en rendre compte, des étourdissements, une perte de sens dans le dos de mes mains et des problèmes d’équilibre et de stabilité
d) Dislocation chronique du disque entre les 4e et 5e vertèbres vertébrales, ce qui affecte mes jambes et empêchent la marche
e) Syndrome du côlon irritable

f) Les premiers symptômes d’un problème de cardiologie depuis le mois dernier (j’écris ceci le jeudi 22 mars 2018). À l’heure actuelle, la substance du problème n’est pas claire. Elle s’exprime par des douleurs thoraciques pendant la majeure partie de la journée, des difficultés respiratoires et de la parole.
10) Ci-dessous se trouve le début d’une lettre, écrite le mardi 6 août 2019, que j’envoie vers différentes destinations:
À :
Service medical :
À qui de droit,
Moi, Assaf Benyamini, 46 ans, résidant dans un appartement locatif dans le quartier de Kiryat Menachem à Jérusalem, je souffre de divers troubles médicaux physiques et mentaux.
En tant que personne souffrant de maladies chroniques, je dois périodiquement consulter un médecin de famille si et quand l’un des problèmes survient. Malheureusement, il y a toujours une réalité exaspérante: quand je vais chez le médecin de famille, je ne suis pas autorisé à soulever des problèmes médicaux si et quand cela est nécessaire, en raison du long temps que le médecin doit consacrer aux appels téléphoniques sur des sujets sans rapport avec moi. Par conséquent, lorsque le médecin donne des recommandations médicales, il est distrait et donne des recommandations qui ont une forte probabilité d’être incorrectes et basées sur des informations partielles ou très superficielles.
En tant que patient chronique, cette réalité est intolérable pour moi, et mes nombreuses années d’expérience avec l’organisme de santé, qui est censé me soigner, j’ai appris que la situation empire et ne recevra apparemment aucune aide médicale, aussi grave ou dangereuse que la condition puisse être.
Je vous demande: qu’est-ce qui, à votre avis, peut être fait à ce sujet> Cordialement,>
Assaf benyamini.
Je n’envisage pas de changer de médecin ou d’organisme de santé. L’expérience m’a montré que la situation chez les autres médecins n’est pas différente de ce que je décris ici, et le passage à une autre organisation de soins de santé n’entraînera rien d’autre que la perte de mes droits d’assurance soins infirmiers (Clalit Mushlam, que j’ai rejoint en 1998), il n’est pas possible de transférer l’ancienneté d’assurance dans un tel cas, et tout ce que j’ai payé depuis 1998 sera perdu et ne sera pas pris en compte.
11) Ci-dessous, mon correspondant avec un travailleur social de Reuth fin janvier 2020:
25.1.2020
Chère Mme Tal Lotan,
re: Appartement au 115 Costa Rica St.
Je tiens à vous informer que les stores du salon sont coincés et ne peuvent pas être déplacés. Est-il possible pour un membre du personnel de l’auberge de le réparer? Je ne sais pas comment

résoudre ce problème ou si je dois appeler le propriétaire de l’appartement pour le faire). Qu’en pensez-vous ? Cordialement,
Assaf Benyamini, résidant à l’auberge de jeunesse assistée Avivit PS
Je vous ai récemment envoyé la lettre ci-jointe par courrier postal via Israel Postal Company. Je vous serais reconnaissant de bien vouloir répondre à la question que j’y ai posée.

12.1.2020.
Chère Mme Tal Lotan, re: Période de location
Le bail de mon appartement expire le 14 juillet 2020. Je pense qu’il est possible d’envisager de demander à la propriétaire de l’appartement de préciser si elle accepte de prolonger le bail. Je note que je souhaite continuer à vivre dans l’appartement, mais si le propriétaire de l’appartement ne souhaite pas prolonger le bail, je dois me préparer en conséquence et commencer à chercher un autre appartement.
Cordialement,
Assaf Benyamini, résidant à l’auberge de vie assistée Avivit PS Mon ID no: 029547403

Ma lettre au travailleur social Tal Lotan 10 Yahoo / courrier entrant
Assaf Benyamini 15 janvier à 15:50
par + 6 Tal
Assaf benyamini.
Je ne comprends pas. Quand avez-vous l’intention de poser la question au propriétaire de l’appartement? QUAND ? Il n’est pas possible de comprendre de la réponse «Trois mois à l’avance est la pratique courante» lorsque vous avez l’intention de lui poser cette question. (Je préfère le plus tôt possible, car, contrairement aux précédentes fois où j’ai déménagé, cette fois, ma santé est pire et je ne peux pas emballer mes affaires tout seul. Si je dois déménager, cette fois ci, ce sera beaucoup plus difficile pour moi physiquement, et l’ensemble du processus prendra donc beaucoup plus de temps. Cependant, ce serait beaucoup plus facile émotionnellement. Je demande donc à nouveau, si mes propos n’ont pas été compris: quand avez-vous l’intention de demander au propriétaire de l’appartement à ce sujet?
Cordialement,
Assaf Benyamini, résidant à l’auberge de jeunesse assistée Avivit PS

Dimanche 26 janvier 2020, GMT +2 10:46:27 TAL LOTAN talotan39@gmail.com a écrit 26 janvier 12:28
· TAL LOTAN talotan39@gmail.com

À: Assaf Benyamini 26 janvier à 14:09
Nous vous contacterons le mois prochain. N’oubliez pas que, en vertu du contrat, vous ou elle pouvez donner un préavis de trois mois.

Le dimanche 26 janvier 2020, à 12:29 depuis Assaf Benyamini

Afficher le message initial

Assaf Benyamini

À: Tal Lotan

26 janvier 2020, à 14:13 D’accord. Merci.
Le dimanche 26 janvier 2020, à 14:09:58 GMT +2

TAL LOTAN talotan39@gmail.com a écrit

Cacher message d’origine

Nous vous contacterons le mois prochain. N’oubliez pas que, en vertu du contrat, vous ou elle pouvez donner un préavis de trois mois.

Le dimanche 26 janvier 2020, à 12:29 depuis Assaf Benyamini

Je ne comprends pas. Quand avez-vous l’intention de poser la question au propriétaire de l’appartement? QUAND ? Il n’est pas possible de comprendre de la réponse «Trois mois à l’avance est la pratique courante» lorsque vous avez l’intention de lui poser cette question. (Je préfère le plus tôt possible, car, contrairement aux précédentes fois où j’ai déménagé, cette fois, ma santé est pire et je ne peux pas emballer mes affaires tout seul. Si je dois déménager, cette fois ci, ce sera beaucoup plus difficile pour moi physiquement, et l’ensemble du processus prendra donc beaucoup plus de temps. Cependant, ce serait beaucoup plus facile émotionnellement. Je demande donc à nouveau, si mes propos n’ont pas été compris: quand avez-vous l’intention de demander au propriétaire de l’appartement à ce sujet?
Cordialement,
Assaf Benyamini, résidant à l’auberge de jeunesse assistée Avivit PS

Le dimanche 26 janvier 2020, à 14:09:58 GMT +2

TAL LOTAN talotan39@gmail.com a écrit

Salut, il est d’usage de donner un préavis de trois mois, mais c’est aussi possible plus tôt.

Samedi 25 janvier 2020 à 20:00 depuis Assaf Benyamini

Je comprends, mais quand avez-vous l’intention de poser cette question? Samedi 25 janvier 2020, à 19:46:52 GMT +2
TAL LOTAN talotan39@gmail.com a écrit

C’est trop tôt, même si vous dites que, hypothétiquement, vous voulez prolonger, mais elle est obligée.

Bref, c’est trop tôt.

Samedi 25 janvier 2020 à 19:07 depuis Assaf Benyamini

Message envoyé

Assaf Benyamini

TAL LOTAN talotan39@gmail.com

Envoyé le samedi, samedi 25 janvier 2020, à 16:31:35 GMT +2 Re: Ma lettre au travailleur social, Tal Lotan
D’accord. Quelle est votre opinion sur la deuxième question que j’ai posée (demander à la propriétaire de l’appartement si elle a l’intention de renouveler le bail ou non)? Naturellement, si la propriétaire de l’appartement n’accepte pas de renouveler le bail après le 14 juillet 2020, je devrai trouver une autre solution résidentielle (et cette fois, l’emballage de mes effets personnels prendra beaucoup plus de temps à cause de ma détérioration de la santé, ce qui ne permettra pas de les emballer moi-même).

Assaf benyamini.

Samedi 25 janvier 2020, à 16:22:17 GMT +2

TAL LOTAN talotan39@gmail.com a écrit

Salut Assaf. En ce qui concerne les stores, je demanderai à Baruch de jeter un coup d’œil, et s’il s’agit d’un dysfonctionnement plus important, je contacterai Sigalit.

12) Renseignements personnels supplémentaires:

ge : 47 ans

Situation familiale: célibataire

Date de naissance: 11 novembre 1972

Voici la correspondance que j’ai eue avec l’homme d’affaires Adam Milstein:
ll’W nnin / Yalioo Logement pour personnes handicapées à Israël
1944-‘1 y’ii’m 9, ‘J l’ll’ E1 Derin Cag m
assaf197254@yah0o.co.il: «JN
Cher Assaf,
En espérant que tout va bien.
Désolé d’entendre parler des défis liés au logement pour les personnes handicapées à Israël.
Veuillez contacter Adam Milstein en utilisant Linkedlncom; mentionnez que vous avez parlé avec moi
Richtopia et c’était mon idée pour vous de le contacter.
Lorsque vous le rejoignez, veuillez garder votre message aussi court que possible et gardez-moi
publié.
En termes d’idée; une noble cause pourrait être de créer «La Fondation israélienne du logement pour
Personnes handicapées》 avec un entrepreneur à succès ou un philanthrope qui pourrait vous guider.
il peut également être utile de contacter l’association caritative World Housing et le financement participatif via
GoFundMe.
Espérons que cette situation sera bientôt résolue.
Bonne chance!
Avec nos meilleurs salutations,
Derin Cag
(Fondateur et rédacteur en chef de Richtopia.com)
Aimez ma page sur Facebook
Ajoutez moi sur LinkedIn
Suivez-moi sur Twitter
Taguez-moi sur Instagi
ID Skype: DerinCag
Valeurs Richtopian: 0 Intégrité 0 Curiosité 0 Serendipity 0 Humanité 0 Prospérité
Cet e-mail et ses pièces jointes sont confidentiels et destinés
uniquement pour le destinataire et peuvent également être privilégiés ou exonérés
de la divulgation en vertu de la loi applicable. Si vous n’êtes pas le
destinataire, ou si vous avez reçu cet e-mail par erreur, veuillez en informer le
l’expéditeur immédiatement, supprimez-le de votre système et ne copiez pas,

divulguer ou autre / agir sur toute partie de cet e-mail ou ses
Pièces jointes.
Les communications Internet ne sont pas garanties sécurisées ou
exempt de virus Derin Cag et Richtopia Ltd n’acceptent pas
la responsabilité de toute perte résultant d’un accès non autorisé à, ou
interférence avec, toute communication Internet par un tiers,
ou de la transmission de quelconque virus. Réponses à cet e-mail
Peuvent être surveillées par Derin Cag et Richtopia Ltd pour des raisons
Opérationnelles ou des raisons commerciales.
Toute opinion ou autre information contenue dans cet e-mail ou ses pièces jointes
qui ne concerne pas les activités de Derin Cag et Richtopia
Ltd est personnelle à l’expéditeur et n’est pas donnée ou approuvée par
Derin Cag et Richtopia Ltd.
Derin Cag et Richtopia Ltd. Inscrit en Angleterre et au Pays de Galles
(n ° enregistré 09659691). Richtopia Ltd est autorisé par
Maison des entreprises.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.