Aller au contenu
Home » idées de lutte.

idées de lutte.

À:

Matière: Recherche d’idées.

Chers Madames/ Messieurs.

En 2007, j’ai rejoint la lutte du public des personnes handicapées en Israël. Depuis le 10 juillet 2018, je fais cela dans le cadre du mouvement “nitgaber” – personnes handicapées transparentes.

Cependant, même aujourd’hui (j’écris ces mots le 3 septembre 2022) la lutte est toujours bloquée – de nombreuses mesures ont été prises, qui comprenaient, entre autres, des manifestations, des appels à la presse et de nombreux membres de la Knesset (ISRAELI Parlement), et d’autres n’ont pas aidé, et la situation de la population handicapée dans l’État d’Israël est toujours très difficile, et beaucoup d’entre nous sont obligés de faire le choix impossible entre acheter des denrées alimentaires de base et acheter des médicaments ou du matériel médical essentiel).

Par conséquent, nous demanderons des idées supplémentaires afin de continuer à promouvoir la lutte.

Toutes les idées sont les bienvenues.

Salutations,

assaf benyamini.

post Scriptum. 1) Mon numéro d’identification : 029547403.

2) mes adresses e-mail : 029547403@walla.co.ilou:asb783a@gmail.comou:assaf197254@yahoo.co.ilou:ass.benyamini@yandex.comou:assaf002@mail2world.comou:assafbenyamini@hotmail.comou:assaffff@protonmail.comou:benyamini@vk.comou : assafbenyamini@163.com

3)Voici quelques mots explicatifs sur le mouvement social auquel j’ai adhéré le 10 juillet 2018, tels qu’ils sont parus dans la presse :

Tatyana Kaduchkin, une citoyenne ordinaire de l’État d’Israël, a décidé de créer le mouvement « nitgaber » pour aider ceux qu’elle appelle leurs « handicapés transparents ». Jusqu’à présent, environ 500 personnes de tout l’État d’ISRAËL ont rejoint son mouvement. Dans une interview avec les diffuseurs de Channel 7, elle parle du projet et des personnes handicapées qui ne reçoivent pas une aide appropriée et suffisante des agences concernées, simplement parce qu’elles sont transparentes.

Selon elle, la population handicapée peut être divisée en deux groupes : les handicapés en fauteuil roulant et les handicapés sans fauteuil roulant. Elle définit le deuxième groupe comme “handicapés transparents” car, selon elle, ils ne reçoivent pas les mêmes services que les personnes handicapées en fauteuil roulant, même s’ils sont définis comme ayant un handicap de 75 à 100 %.

Ces personnes, explique-t-elle, ne peuvent pas gagner leur vie par elles-mêmes et elles ont besoin de l’aide des services supplémentaires auxquels ont droit les personnes handicapées en fauteuil roulant. Par exemple, les handicapés transparents reçoivent une allocation d’invalidité faible de l’assurance nationale, ils ne reçoivent pas certains suppléments tels que l’allocation de services spéciaux, l’allocation d’accompagnement, l’allocation de mobilité et ils reçoivent également une allocation inférieure du ministère du Logement.

Selon les recherches menées par Kaduchkin, ces personnes handicapées transparentes ont faim de pain malgré la tentative de prétendre que dans l’Israël de 2016, il n’y a personne qui a faim de pain. Les recherches qu’elle a menées indiquent également que le taux de suicide parmi eux est élevé. Dans le mouvement qu’elle a fondé, elle s’emploie à inscrire les personnes handicapées de manière transparente sur les listes d’attente pour les logements sociaux. En effet, selon elle, ils n’entrent généralement pas dans ces listes alors qu’ils sont censés y être éligibles. Elle tient de nombreuses réunions avec des membres de la Knesset et participe même à des réunions et à des discussions des commissions compétentes de la Knesset, mais selon elle, ceux qui peuvent aider n’écoutent pas et ceux qui écoutent sont dans l’opposition et ne peuvent donc pas aider.

Désormais, elle appelle de plus en plus de personnes handicapées “transparentes” à la rejoindre, à la contacter pour qu’elle puisse les aider. Selon elle, si la situation continue telle qu’elle est aujourd’hui, il n’y aura pas d’échappatoire à une manifestation de personnes handicapées qui exigeront leurs droits et les conditions de base de leur subsistance.

4) Vous trouverez ci-dessous les coordonnées de la responsable des mouvements, Mme Tatyana Kaduchkin :

Ses numéros de téléphone :

972-52-3708001. et : 972-3-5346644.

Ses heures de réponse téléphonique sont du dimanche au jeudi (inclus) de 11h00 à 20h00 – de onze heures du matin à huit heures du soir selon l’heure d’ISRAËL, à l’exception des fêtes juives et des différentes fêtes israéliennes.

5) Ci-dessous se trouve le début d’une lettre que j’ai envoyée à divers endroits :

À:

Matière: construction du système.

Chers Madames/ Messieurs.

Je souhaite commander le service suivant auprès des programmeurs : mise en place d’un système de TTS-TEXT TO SPEECH

En langues arménienne, biélorusse, turkmène, kirghize, yiddish et basque – langues qui ne sont pas dans les systèmes de TTS que j’utilise aujourd’hui (play.ht, voicemaker.in et aivoov.com) – mais elles sont sur mon blog handicap5.com

Une telle évolution est-elle vraiment possible ? Et si oui, combien de temps cela prend-il et quels sont les coûts financiers requis ?

Je dois souligner que je ne suis ni un informaticien ni un programmeur – je n’ai donc aucun moyen de vérifier les choses.

Salutations,

assaf benyamini.

6) Ci-dessous ma correspondance avec le groupe Facebook « Venir chez les professeurs » :

À: “באים אל הפרופסורים.היסטוריה וארכיאולוגיה

Je suis un citoyen israélien, actif dans la lutte pour les populations handicapées dans le cadre de laquelle j’en appelle également aux instances internationales extérieures à l’Etat d’ISRAEL. Entre autres choses, je me suis également adressé à des gens d’Arménie.

Comme vous le savez, il y a environ deux ans et demi, il y a eu une guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan au sujet des zones d’influence dans la région du Haut-Karabakh, et d’après ce que j’ai entendu aux informations, Israël n’était pas neutre dans ce conflit et s’est identifié à du côté azéri.

Par conséquent, je m’attendais à ce que lorsque j’abordais des gens d’Arménie, en tant que citoyen ISRAÉLIEN (et je me présentais comme tel), l’attitude envers moi serait très mauvaise.

A ma grande surprise, j’ai reçu de tous les gens d’Arménie avec qui j’étais en contact via Internet, et sans exception une attitude très respectueuse, et des gens qui essayaient d’aider encore bien plus que les gens de n’importe quel autre pays.

Bien sûr, c’est une agréable surprise pour moi – cependant, en tant que personne qui ne connaît rien à la culture arménienne ou azérie, je suppose qu’il y a toutes sortes de choses ici que je ne connais même pas.

Alors où sont mes erreurs ? ce que je ne comprends pas?

Je voudrais souligner que je ne pose pas cette question comme un défi d’aucune sorte – je suis simplement intéressé à savoir quelles sont les explications de ce que j’ai décrit.

Salutations,

Asaf Benjamin.

David Cohen

Je me demande quel est le lien entre la lutte des handicapés en ISRAËL et la diffamation de l’État d’ISRAËL ?

Les Arméniens ont commis un massacre à coups de buses.

Les Arméniens se sont toujours méfiés de l’honneur d’ISRAËL et essaient de le concurrencer pour atteindre le statut que les Juifs ont réussi à donner à l’Holocauste, d’où leur respect pour nous et aussi leur envie.

ISRAËL n’a pas pris une place active dans la guerre, il a signé des accords pour vendre des armes aux Azéris qui sont nos amis, contrairement aux Arméniens.

Dans n’importe quel pays du tiers monde, ils seraient très heureux de recevoir les allocations que nos personnes handicapées reçoivent ici en ISRAEL et les conditions de vie, donc à mon avis, c’est une blague et une moquerie pour Resh de se tourner vers des citoyens qui gagnent au mieux 400 dollars un mois et recevoir une aide de leur part dans la lutte alors que l’allocation d’invalidité qu’ils reçoivent en Israël est plusieurs fois supérieure et aussi le rêve d’une personne de ce statut l’intermédiaire de ces pays.

 

David Cohen

Je n’ai pas prétendu qu’il y avait un lien entre la lutte des personnes handicapées en ISRAËL et l’attitude des Arméniens envers la nation

Je viens de poser une question en tant que personne qui ne connaît rien à la culture arménienne. Je m’excuse auprès de vous d’avoir soulevé la question – je ne savais vraiment pas que selon votre méthode, il est interdit de soulever des questions sur le sujet. De plus, il n’y a aucune tentative ici de calomnier l’État d’ISRAËL – c’est votre invention. Je préciserai également que je n’ai pas contacté directement les citoyens arméniens concernant la demande de dons financiers – les demandes portaient sur des sujets complètement différents, principalement via des sites Web indépendants tels quefivver.com. Je suis d’accord avec vous que la situation des handicapés en ISRAËL est infiniment meilleure que la situation des handicapés dans un pays comme l’Arménie. Et il est possible d’aller beaucoup plus loin : des sociétés primitives dans lesquelles ceux qui ne font pas de durs travaux physiques ou ne combattent pas dans les guerres n’ont aucune chance de survie – et bien sûr dans ces sociétés il n’y a rien à dire sur les droits des handicapés, les personnes âgées ou tout type de traitement médical qui n’existe tout simplement pas – ou n’est accessible qu’à une couche de la population Une vision très limitée du roi et de son environnement immédiat – cela vous intéresse-t-il d’être pour nous dans l’État d’ISRAEL le modèle de comparaison ? Et quelle est la conclusion ? que la détresse sociale est toujours, comme beaucoup d’autres choses dans nos vies, une chose relative plutôt qu’absolue. En tant que personne handicapée dans l’État d’ISRAËL, la comparaison que je fais est entre ce que l’État d’ISRAËL peut sans aucun problème donner à notre public et lui faciliter la tâche – et la chaîne d’échecs gouvernementaux qui font que la population handicapée reçoit beaucoup moins que le minimum nécessaire pour vivre dignement ici en Israël – et nulle part ailleurs. La comparaison entre la situation des handicapés dans l’Etat d’ISRAEL et la situation des handicapés dans les pays pauvres (et même ceux dans une situation bien pire que l’Arménie) ne constitue pas la base des revendications des handicapés envers l’Etat d’ISRAEL . Je suis convaincu que dans les pays du tiers monde, il peut très bien y avoir des situations dans lesquelles, si vous ou moi sommes blessés,

 

David Cohen

assaf benyamini

Concernant le traitement des Arméniens, je vous ai simplement écrit pourquoi ils traitent les ISRAELIS avec respect malgré la guerre.

Vous êtes bien sûr autorisé à poser toutes les questions que vous voulez… librement.

Je ne comprends toujours pas quel est le lien entre les citoyens d’un pays du tiers monde et la situation des handicapés en Israël.

Non seulement je n’ai pas comparé les personnes handicapées en Israël aux personnes handicapées en Arménie, mais j’ai comparé la situation des personnes en bonne santé à la situation des personnes handicapées en ISRAEL – il vaut mieux être handicapé en ISRAEL qu’un citoyen ordinaire en Arménie.

Je me demande encore :

Pourquoi intégrer la lutte des handicapés dans les relations internationales ?

N’est-ce pas une diffamation d’ISRAËL de la manière la plus étrange et la plus inutile possible ?

Se tourner vers un peuple qui souffre et lui agiter devant les yeux des revendications qui lui font rêver ? A quoi ça sert ? Et qu’est-ce qu’ils ont à voir avec les handicapés?

Et encore : demandez ce que vous voulez et faites ce que vous voulez, je m’interroge juste sur la logique et cela a-t-il un tel impact sur la réputation de l’Etat d’ISRAEL ?

 

commesaf benyaminje

auteur

 

David Cohen

Je préciserai (encore) qu’il n’y a aucune tentative de diffamation contre l’État d’ISRAËL, et la meilleure preuve en est : j’écris toujours ici sur Facebook, et je suis chez moi et non en détention dans les sous-sols de la Sûreté générale Service, où j’aurais été envoyé si j’avais vraiment fait une telle chose… Et je ne fais aucune demande devant eux : j’ai simplement contacté ces personnes d’Arménie via des sites Web indépendants – et je leur ai également payé le paiement intégral pour les tâches pour lesquelles les pigistes de tout autre pays recevraient également le paiement intégral. Dans ma correspondance avec eux, j’ai essayé très fort de parler au niveau des yeux – et cela n’incluait que des choses qui étaient techniquement et directement liées à la tâche pour laquelle ils étaient également connectés aux mêmes sites Web – et rien d’autre. Comme vous le savez, ces sites sont ouverts à l’inscription pour les personnes de pays du monde entier. Je pense (et c’est bien sûr mon opinion personnelle – et rien de plus) que nous, en ISRAËL, sommes coupables d’une terrible injustice morale commise sous le titre apparemment innocent d'”exportations de sécurité” -dans le cadre de laquelle des armes produites dans le L’État d’Israël est vendu pour des raisons de cupidité uniquement à des régimes ou à des organisations douteuses qui commettent des meurtres de masse – mais bien sûr, l’ISRAÉLIEN moyen sera toujours beaucoup plus à l’aise de dire des choses comme “ce n’est pas directement lié à moi” ou “je ne le fais pas”. Je ne décide pas de ça” ou “Ce n’est pas à moi de décider” et d’autres déclarations qui peuvent nous faire nous sentir mieux dans notre peau – après tout, qui serait vraiment prêt à admettre qu’une arme vendue par son pays est utilisée pour commettre des crimes aussi terribles ? Et vous demandez pourquoi amener la lutte des personnes handicapées en ISRAËL dans le champ des relations internationales ? Eh bien, je le fais par choix. J’ai rejoint la lutte des personnes handicapées en ISRAËL en 2007 – c’est-à-dire il y a 15 ans. Au fil des ans, moi et beaucoup d’autres personnes handicapées avons essayé de lutter contre les terribles injustices à cause desquelles de nombreuses personnes handicapées ont déjà trouvé la mort dans la rue de toutes les manières possibles, et pas seulement dans des manifestations : d’innombrables appels et rencontres avec des membres de la Knesset (Le parlement ISRAEL), fait appel à la presse ou à tous les secteurs possibles au sein de l’Etat d’ISRAEL. Après avoir été maltraité et menti tant de fois, personnellement (et je J’écris seulement ici à quoi ressemblent les choses de mon point de vue – et bien sûr pour d’autres, les choses peuvent sembler différentes) J’ai complètement perdu confiance dans les différentes autorités de l’État. En dernier recours de désespoir, je me tourne vers de nombreuses organisations internationales (et comme je me tourne souvent vers des langues que je ne connais pas du tout, et j’utilise les traductions que j’ai obtenues à cet effet auprès de sociétés de traduction, donc dans de nombreux cas je envoyer des demandes à des organisations ou à des individus sans connaître du tout leur identité). Les appels aux parties extérieures à l’État d’ISRAËL ont deux objectifs : tenter d’instaurer une coopération d’un type ou d’un autre entre les organisations de personnes handicapées de l’État d’ISRAËL et les organisations de personnes handicapées d’autres endroits, ainsi qu’une tentative d’inviter la pression de l’extérieur sur les décideurs de l’État d’ISRAËL afin qu’ils commencent à prendre un peu plus au sérieux nos difficultés. Voulez-vous voir cela comme une diffamation de l’Etat d’ISRAEL ? Alors vous savez quoi: dans cette affaire, j’accepte le blâme sur moi-même – comme je l’ai expliqué, je n’avais pas d’autre choix ou possibilité. À ce jour, il existe une longue liste de problèmes pour lesquels aucune solution n’est proposée – vous pouvez donc continuer à me reprocher de diffamer l’État d’ISRAËL – et en même temps, je vous assure que l’attitude dédaigneuse de de très nombreuses autorités de l’État d’ISRAËL dans tant de cas garantissent en fait que je serai forcé de continuer dans ce domaine par manque de choix. L’État d’ISRAËL commencera-t-il vraiment à s’occuper sérieusement, et pas juste le dire et continuer à mentir ? Dans ce cas, je serais très heureux d’arrêter le combat et de ne pas envoyer une seule lettre de plus. Cependant, en attendant, nous ne voyons aucun changement de direction dans cette affaire – et la poursuite de la politique à long terme de négligence et de mépris signifie qu’il n’y a aucune chance pour autre chose. Alors voulez-vous aussi appeler cela diffamation de l’Etat d’ISRAEL ? Vous avez donc parfaitement le droit de penser ainsi à ceux qui le font par choix – je ne contesterai pas cela. Cordialement, Assaf Benyamini. Alors voulez-vous aussi appeler cela diffamation de l’Etat d’ISRAEL ? Vous avez donc parfaitement le droit de penser ainsi à ceux qui le font par choix – je ne contesterai pas cela. Cordialement, Assaf Benyamini. Alors voulez-vous aussi appeler cela diffamation de l’Etat d’ISRAEL ? Vous avez donc parfaitement le droit de penser ainsi à ceux qui le font par choix – je ne contesterai pas cela. Cordialement, Assaf Benyamini.

 

David Cohen

commesaf Benyaminje

Même si vous calomniez gravement Israël, ils ne vous mettront pas en prison. la démocratie…

Et je ne te juge pas pour ta douleur et je ne te juge pas pour ta souffrance.

Faites ce que vous pensez vous fera progresser.

Je vous assure qu’aucune pression internationale ne poussera l’État d’ISRAËL à donner plus d’argent aux personnes handicapées publiques, c’est une affaire interne à l’État et l’État donne des montants raisonnables aux handicapés par rapport aux autres pays occidentaux, donc c’est ridicule penser que quelqu’un va intervenir et certainement des organisations ou des gens de pays du tiers-monde.

Je suis d’accord que ce n’est vraiment pas assez et qu’il est possible et nécessaire de donner plus (et il y a quelqu’un à qui prendre) – mais comme mentionné : aucune pression extérieure n’aidera – et oui, c’est une forme de diffamation de l’État d’ISRAËL.

L’État d’ISRAEL est dans un endroit où tous ses ennemis cherchent des moyens de le catégoriser, et heureusement pour nous, la plupart de nos ennemis seraient heureux de vivre ici et d’accepter les conditions que nos personnes handicapées reçoivent ici.

Bonne santé à vous

 

David Cohen

Tu as raison. Comme je l’ai expliqué, en tant que personnes handicapées, nous n’avons plus d’autre choix.

 

Lior Pasternak

D’après mon expérience avec les Arméniens en Amérique et au Japon, ils ont du respect pour les Juifs d’une “manière réaliste, lourde et méfiante”, et cela découle du christianisme pratiqué en Asie centrale par rapport au christianisme occidental.

J’ai remarqué qu’ils disent à peine “Jésus Christ” contrairement aux américains, et en général ils sont fermés et distants, j’ai réalisé que c’est leur culture, ne pas parler et se connecter avec des gens qui ne sont pas les leurs. De cette façon, s’ils ont dit un mot gentil, c’est poli.

commesaf benyaminje .

auteur

Lior Pasternak

Merci pour la réponse. Cela semble intéressant en tout cas.

 

Bruria Ginton-Lavande

Lior Pasternak

Wow, mon expérience en Amérique du Nord est un peu différente – je vis et je vis la proximité et la fraternité, y compris les mariages entre Juifs et Arméniens. Beaucoup de juifs, soit dit en passant, disent aussi “Jésus-Christ”, ou “Suite Jésus”, sans aucune intention ou charge religieuse, tout comme beaucoup disent “Dieu puissant”, “Seigneur du monde”, etc. Avec et sans intention religieuse , mais par une habitude qui n’a pas pour but de nuire, mais d’exprimer un choc/étonnement, ou des plaisanteries pleines d’esprit.

Il n’est pas difficile de comprendre que les Azéris d’Iran, comme les autres peuples non persans d’Iran, peuvent s’aider eux-mêmes et aider le Moyen-Orient à revenir aux jours d’avant la révolution chiite. Si possible, il serait bon de trouver un moyen diplomatique de rester en relations fraternelles avec les Arméniens également, non seulement parce que Charles Ezenborian (Ezenbor) a interprété le plus touchant “Haidisher Maman”, mais parce qu’eux aussi ont subi un grave holocauste “du fait de ” à la religion de l’esclavage (en Turquie).

7) Ci-dessous se trouve le message que j’ai publié sur le réseau social Facebook sur le comportement du réseau Shufersal envers moi (je noterai que les numéros de téléphone dans lesquels il n’y a pas eu de réponse du réseau sont : 972-1-800-56-56 -56 et: 972-3-9481515).

 

Aujourd’hui, vendredi 2 septembre 2022, j’ai reçu une livraison à mon domicile de Shufersal-Expédition, qui comprenait également le Yedioth Ahronoth de vendredi njournal. Comme vous le savez, un journal Yedioth Ahronoth du samedi coûte environ 20 NIS et comprend, outre sa partie principale, des suppléments.

Cependant, pour des raisons inconnues, la chaîne Shufersal a décidé de ne livrer que la partie principale du journal sans les suppléments.

Je pense que lorsqu’un client commande un produit et le paie, il doit recevoir le même produit dans son intégralité – et pas seulement une partie de celui-ci. C’est une question de principe.

De plus : lorsque j’essaie d’établir un contact téléphonique avec le réseau Shufersal pour clarifier la situation, personne ne répond au téléphone et les appels sont immédiatement déconnectés les uns après les autres.

Je crois que ce n’est pas une bonne manière de se conduire.

Salutations,

Assaf Benjamin,

115, rue Costa Rica,

Entrée La bémol 4,

Kiryat Menachem,

Jérusalem

ISRAEL, code postal : 9662592.

mes numéros de téléphone : à la maison-972-2-6427757.

Mobile-972-58-6784040. Fax-972-77-2700076.

8)Je noterai que je parle l’hébreu et que ma connaissance des autres langues est très limitée. Hormis un niveau d’anglais moyen à faible et un niveau de français très faible, je n’ai pas d’autres connaissances dans ce domaine.

J’ai fait appel à une société de traduction professionnelle pour rédiger cette lettre.

9) Vous trouverez ci-dessous plusieurs liens, à travers lesquels vous pouvez trouver plus d’informations sur moi et sur la lutte des handicapés en Israël à laquelle je participe :

 

 https://www.facebook.com/profile.php?id=100066013470424

https://twitter.com/AssafBenyamini

https://www.webtalk.co/assaf.benyamini

https://anchor.fm/assaf-benyamini

https://open.spotify.com/show/4KKwFBQBwwapfWMb1tvdEw

https://vk.com/id384940173

www.tiktok.com/@assafbenyamini

 https://disability5.com/

https://www.youtube.com/channel/UCX17EMVKfwYLVJNQN9Qlzrg

 https://www.4shared.com/folder/oOyYCabv/_online.html

https://sites.google.com/view/raayonotonline/%D7%91%D7%99%D7%AA

 

https://sites.google.com/view/shlilibareshet/%D7%91%D7%99%D7%AA

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.